share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nouvelle théorie sociologique des professions

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nouvelle théorie sociologique des professions

Nouvelle théorie sociologique des professions

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nouvelle théorie sociologique des professions"

Présentation de Nouvelle théorie sociologique des professions

Injonctions à la performance, contrôle renforcé des coûts, bureaucratisation des contextes de travail : comment ces évolutions affectent-elles la qualité du travail des médecins, des magistrats, des enseignants ou encore des travailleurs sociaux ? Les sociologies usuelles des professions relèvent d'un paradigme relativiste leur interdisant de répondre à cette question pourtant cruciale. Par crainte de reprendre à leur compte des points de vue particuliers sur les activités étudiées, ces sociologies insistent en effet unilatéralement sur la diversité des conceptions subjectives du travail qui sont présentes au sein d'une même profession. Mais elles renoncent ainsi à penser des critères objectifs de la qualité du travail professionnel. Un changement de paradigme s'impose pour surmonter les difficultés théoriques et pratiques liées à cette approche.Cet ouvrage répond à cette attente. D'une enquête sur l'architecture, et de développements sur de nombreuses autres professions, émerge un cadre théorique original qui permet de penser simultanément les contraintes normatives inhérentes à une activité, et la diversité des conceptions qui s'y affrontent. Il en résulte un regard neuf sur des aspects de la vie des professions comme les carrières, l'enseignement, la compétition interne, la participation à la production de l'action publique, et bien sûr le travail. Et l'on comprend alors mieux quels processus entravent la recherche de solutions appropriées aux problèmes traités. Ce livre stimulant s'adresse non seulement aux sociologues des professions, mais encore à tous les chercheurs en sciences sociales insatisfaits des apories auxquelles conduit l'opposition, considérée à tort comme indépassable, entre les approches objectiviste et relativiste du monde social. Il intéressera aussi les professionnels désireux de comprendre ce qui rend leur activité vulnérable aux évolutions et aux pressions extérieures.Un regard salutaire sur des activités porteuses d'enjeux collectifs majeurs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 328  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.0cmx21.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Le lien social
  • ISBN :  2130580971
  • EAN13 :  9782130580973
  • Classe Dewey :  306
  • Langue : Français

D'autres livres de Florent Champy

La Sociologie des Professions

Des menaces venues du management et des marchés pèsent sur l autonomie dans le travail de professions revendiquant un haut niveau de compétence (médecins, juristes, etc.). Or, la sociologie des professions est fortement interpelée par ces évolutions. Jusqu aux années 60, elle s était [......

Sociologie de l'architecture

La très sérieuse enquête menée par Florent Champy est avant tout un travail de sociologue. En s'attaquant au système architectural et à ses acteurs, l'auteur ne cherche pas à dresser une quelconque liste des architectes méritants, ni même à réaliser un état des lieux de l'architecture co...

Voir tous les livres de Florent Champy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Nouvelle théorie sociologique des professions

Injonctions à la performance, contrôle renforcé des coûts, bureaucratisation des contextes de travail : comment ces évolutions affectent-elles la qualité du travail des médecins, des magistrats, des enseignants ou encore des travailleurs sociaux ? Les sociologies usuelles des professions relèvent d'un paradigme relativiste leur interdisant de répondre à cette question pourtant cruciale. Par crainte de reprendre à leur compte des points de vue particuliers sur les activités étudiées, ces sociologies insistent en effet unilatéralement sur la diversité des conceptions subjectives du travail qui sont présentes au sein d'une même profession. Mais elles renoncent ainsi à penser des critères objectifs de la qualité du travail professionnel. Un changement de paradigme s'impose pour surmonter les difficultés théoriques et pratiques liées à cette approche.Cet ouvrage répond à cette attente. D'une enquête sur l'architecture, et de développements sur de nombreuses autres professions, émerge un cadre théorique original qui permet de penser simultanément les contraintes normatives inhérentes à une activité, et la diversité des conceptions qui s'y affrontent. Il en résulte un regard neuf sur des aspects de la vie des professions comme les carrières, l'enseignement, la compétition interne, la participation à la production de l'action publique, et bien sûr le travail. Et l'on comprend alors mieux quels processus entravent la recherche de solutions appropriées aux problèmes traités. Ce livre stimulant s'adresse non seulement aux sociologues des professions, mais encore à tous les chercheurs en sciences sociales insatisfaits des apories auxquelles conduit l'opposition, considérée à tort comme indépassable, entre les approches objectiviste et relativiste du monde social. Il intéressera aussi les professionnels désireux de comprendre ce qui rend leur activité vulnérable aux évolutions et aux pressions extérieures.Un regard salutaire sur des activités porteuses d'enjeux collectifs majeurs.