share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fonctionnaires contre l'Etat

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fonctionnaires contre l'Etat

Les fonctionnaires contre l'Etat

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fonctionnaires contre l'Etat "

Présentation de Les fonctionnaires contre l'Etat

Ce livre est une démonstration percutante de la puissance du lobby de la fonction publique. Il fait plonger le lecteur dans les fondements de l'organisation d'un pouvoir sans égal. Postes politiques sur un plateau, noyautage des syndicats, salaires et retraites plus que garantis à vie, détournement des réformes de contrôle des deniers publics…, on découvre comment les fonctionnaires réussissent à empêcher toute réforme que ce soit sous les gouvernements de gauche ou sous le règne de Nicolas Sarkozy. Pourtant la situation est grave : notre Etat est le plus coûteux des pays européens, le taux d'absentéisme y est le plus élevé. Les contrôles sur les dépenses ou l'évaluation des agents est inexistant ou presque. L'accumulation des avantages, notamment dans les entreprises publiques, tourne à la farce. En même temps l'Etat esclavagiste use et abuse d'un million de contractuels dépourvus de tout droit. Avec l'éclairage violent de la crise, des tabous sont en train de tomber et l'édredon d'hier, cent fois loué, sera bientôt un fruit mûr. Les prochaines échéances électorales seront aussi l'occasion de poser la question de la pertinence des inégalités de statuts entre secteur public et secteur privé. Ce vrai lobby, bien plus puissant en vérité que ceux dont on parle, doit être contenu si on veut que l'Etat retrouve sa pleine souveraineté.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 202  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx22.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Editions Albin Michel Paru le
  • Collection : ESSAIS DOC.
  • ISBN :  2226219242
  • EAN13 :  9782226219244
  • Classe Dewey :  350
  • Langue : Français

D'autres livres de Agnès Verdier-Molinié

60 milliards d'économies !

Agnès Verdier-Molinié, directrice du think tank libéral iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) a publié en 2011 Les fonctionnaires contre l État (Albin Michel)....

Voir tous les livres de Agnès Verdier-Molinié

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les fonctionnaires contre l'Etat

Ce livre est une démonstration percutante de la puissance du lobby de la fonction publique. Il fait plonger le lecteur dans les fondements de l’organisation d’un pouvoir sans égal. Postes politiques sur un plateau, noyautage des syndicats, salaires et retraites plus que garantis à vie, détournement des réformes de contrôle des deniers publics…, on découvre comment les fonctionnaires réussissent à empêcher toute réforme que ce soit sous les gouvernements de gauche ou sous le règne de Nicolas Sarkozy. Pourtant la situation est grave : notre Etat est le plus coûteux des pays européens, le taux d’absentéisme y est le plus élevé. Les contrôles sur les dépenses ou l’évaluation des agents est inexistant ou presque. L’accumulation des avantages, notamment dans les entreprises publiques, tourne à la farce. En même temps l’Etat esclavagiste use et abuse d’un million de contractuels dépourvus de tout droit. Avec l’éclairage violent de la crise, des tabous sont en train de tomber et l’édredon d’hier, cent fois loué, sera bientôt un fruit mûr. Les prochaines échéances électorales seront aussi l’occasion de poser la question de la pertinence des inégalités de statuts entre secteur public et secteur privé. Ce vrai lobby, bien plus puissant en vérité que ceux dont on parle, doit être contenu si on veut que l’Etat retrouve sa pleine souveraineté.