share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nous, les Nègres

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nous, les Nègres

Nous, les Nègres

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Nous, les Nègres"

    Présentation de Nous, les Nègres

    " La violence de l'opprimé n'est que le reflet de celle de l'oppresseur. (...) Il n'existe pas plusieurs visages d'opprimés. King, Baldwin et Malcolm X jalonnent le même et implacable itinéraire de la révolte, dont il est rare que le ressort, une fois lâché, ne se détendra pas jusqu'au bout ", écrivait Albert Memmi en 1965, dans la présentation de la première édition de ce livre, public aux Éditions François Maspero. " Il n'y a pas une bonne violence, la nôtre, et une mauvaise, celle des autres " écrit dans la présente édition l'auteur du Portrait de décolonisé. Car, plus de quarante ans après, la question de l'oppression et de la violence qu'elle suscite est toujours présente, dans le tiers monde comme dans les cités ghettos des métropoles du Nord. D'où l'intérêt de lire (ou relire) aujourd'hui ces entretiens, diffusés en 196li par une chaîne de télévision américaine, avec trois des figures marquantes des mouvements noirs américains des années 1960 : l'écrivain James Baldwin (1924-1987). " déchiré, intelligent et passionné, qui comprend tout et pardonne beaucoup " ; le " ministre " Malcolm X (né en 1925 et assassiné le 21 février 1965), leader des Musulmans noirs qui " ne comprend plus et ne veut plus comprendre personne " ; et le pasteur Martin Luther King (né en 1929 et assassiné le 4 avril 1968), adepte de la non-violence et de l'amour de l'adversaire. Un document irremplaçable pour comprendre les ressorts de la révolte et penser les moyens d'en finir avec l'oppression.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 101  pages
    • Dimensions :  1.8cmx12.2cmx18.6cm
    • Poids : 99.8g
    • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
    • Collection : La Découverte/Poche
    • ISBN :  2707154393
    • EAN13 :  9782707154392
    • Classe Dewey :  305.896 073
    • Langue : Français

    D'autres livres de Malcolm X

    Sur l'histoire afro-américaine

    Dans ce document inédit en français, Malcolm X revisite de façon militante l'histoire afro-américaine. Pas d'académisme ou de pose scientifique, le célèbre militant de la cause noire enflamme son auditoire dans un des derniers discours qu'il prononça avant d'être assassiné. La violence ...

    Le pouvoir noir

    Ce recueil retrace l'itinéraire politique de Malcom X : les textes datant de la dernière année de sa vie nous montrent l'évolution d'un homme particulièrement sensible, marqué par l'amère condition des siens, décidé à en finir avec la ségrégation et la misère par d'autres moyens que ...

    L'autobiographie de Malcolm X

    Malcom X n'avait jamais cru qu'il vivrait assez longtemps pour vieillir... Le dimanche 21 février 1965, il est assassiné à l'âge de trente-neuf ans, foudroyé par seize balles de revolver lors d'un meeting à Harlem. Qui a commandité le crime? A qui Malcolm X faisait il peur ? Et surtout qui é...

    Le vote ou le fusil suivi de Nous formons un seul et même pays

    En 1963, un siècle après l'abolition de l'esclavage, la discrimination raciale est toujours d'actualité aux Etats-Unis. Sous la pression grandissante des militants noirs, John F. Kennedy annonce la promulgation d'une loi visant à taire des Noirs américains des citoyens comme les autres, "sans d...

    Voir tous les livres de Malcolm X

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Présentation de Nous, les Nègres

    " La violence de l'opprimé n'est que le reflet de celle de l'oppresseur. (...) Il n'existe pas plusieurs visages d'opprimés. King, Baldwin et Malcolm X jalonnent le même et implacable itinéraire de la révolte, dont il est rare que le ressort, une fois lâché, ne se détendra pas jusqu'au bout ", écrivait Albert Memmi en 1965, dans la présentation de la première édition de ce livre, public aux Éditions François Maspero. " Il n'y a pas une bonne violence, la nôtre, et une mauvaise, celle des autres " écrit dans la présente édition l'auteur du Portrait de décolonisé. Car, plus de quarante ans après, la question de l'oppression et de la violence qu'elle suscite est toujours présente, dans le tiers monde comme dans les cités ghettos des métropoles du Nord. D'où l'intérêt de lire (ou relire) aujourd'hui ces entretiens, diffusés en 196li par une chaîne de télévision américaine, avec trois des figures marquantes des mouvements noirs américains des années 1960 : l'écrivain James Baldwin (1924-1987). " déchiré, intelligent et passionné, qui comprend tout et pardonne beaucoup " ; le " ministre " Malcolm X (né en 1925 et assassiné le 21 février 1965), leader des Musulmans noirs qui " ne comprend plus et ne veut plus comprendre personne " ; et le pasteur Martin Luther King (né en 1929 et assassiné le 4 avril 1968), adepte de la non-violence et de l'amour de l'adversaire. Un document irremplaçable pour comprendre les ressorts de la révolte et penser les moyens d'en finir avec l'oppression.