share_book
Envoyer cet article par e-mail

Zoos humains

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Zoos humains

Zoos humains

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Zoos humains "

Présentation de Zoos humains

Les " zoos humains ", symboles oubliés de l'époque coloniale, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de l'exotique ont pourtant été, en Occident, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire. Depuis l'exhibition en Europe de la Vénus hottentote au début du XIXe siècle, elles ont touché, comme on le découvrira dans ce livre remarquablement documenté, des millions de spectateurs, de Paris à Hambourg, de Londres à New York, de Moscou à Porto. Dans ces exhibitions " anthropozoologiques ", des individus " exotiques " mêlés à des bêtes sauvages étaient mis en scène derrière des grilles ou des enclos. Mesurés par les savants, exploités dans les cabarets, utilisés dans les expositions officielles, ces hommes, ces femmes et ces enfants venus des colonies devenaient les figurants d'un imaginaire et d'une histoire qui n'étaient pas les leurs. Premier ouvrage de synthèse sur la question, rassemblant les meilleurs spécialistes internationaux, Zoos humains met en perspective la " spectacularisation " de l'Autre, à l'origine de bien des stéréotypes actuels. L'enjeu de cet ouvrage est aussi de comprendre la construction de l'identité occidentale. " La somme collective que publie La Découverte est de bout en bout passionnante. Parce qu'elle interroge, autour du zoo humain, figure enfouie de l'ère coloniale, l'arrogante affirmation de la supériorité d'un Occident blanc comme un discours racial en construction, complément transversal de l'élaboration des identités nationales. Sans négliger de faire le lien avec d'autres enfermements - ceux des fous et des déviants notamment. " Le Monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 486  pages
  • Dimensions :  2.8cmx12.4cmx18.8cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   La Découverte Paru le
  • Collection : La Découverte/Poche
  • ISBN :  2707144010
  • EAN13 :  9782707144010
  • Classe Dewey :  940.28
  • Langue : Français

D'autres livres de Nicolas Bancel

La République coloniale

Dans cet essai, les trois auteurs proposent une relecture de la mission civilisatrice de la France telle qu'elle s'énonce pendant la période coloniale et telle qu'on peut la retrouver dans les discours actuels. Plutôt que de revenir sur des faits, des statistiques, les crimes de la [....]...

La colonisation française

Du XVIe siècle au XXIe siècle, l'histoire de France, comme celle des territoires de son ex-empire, est marquée par la colonisation et ses effets : les premiers comptoirs, les traites négrières, l'esclavage, les conquêtes de l'Algérie, de l'Indochine ou en Afrique noire, les relations entre...

Ruptures postcoloniales

Comment penser la France d'aujourd'hui sans verser dans la nostalgie à l'égard de sa mythique grandeur passée, et comment construire un nouveau " vivre ensemble " ? De quelle manière sortir des pièges de l'identité nationale et des fantasmes sur les dangers de l'immigration ? Comment penser...

Zoos humains et exhibitions coloniales : 150 ans d'inventions de l'Autre

Les "zoos humains", symboles oubliés de l'histoire contemporaine, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de "sauvages", aussi bien des "exotiques" que des "monstres", ont pourtant été, en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, une étape majeure du passage progr...

Voir tous les livres de Nicolas Bancel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Zoos humains

Les " zoos humains ", symboles oubliés de l'époque coloniale, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de l'exotique ont pourtant été, en Occident, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire. Depuis l'exhibition en Europe de la Vénus hottentote au début du XIXe siècle, elles ont touché, comme on le découvrira dans ce livre remarquablement documenté, des millions de spectateurs, de Paris à Hambourg, de Londres à New York, de Moscou à Porto. Dans ces exhibitions " anthropozoologiques ", des individus " exotiques " mêlés à des bêtes sauvages étaient mis en scène derrière des grilles ou des enclos. Mesurés par les savants, exploités dans les cabarets, utilisés dans les expositions officielles, ces hommes, ces femmes et ces enfants venus des colonies devenaient les figurants d'un imaginaire et d'une histoire qui n'étaient pas les leurs. Premier ouvrage de synthèse sur la question, rassemblant les meilleurs spécialistes internationaux, Zoos humains met en perspective la " spectacularisation " de l'Autre, à l'origine de bien des stéréotypes actuels. L'enjeu de cet ouvrage est aussi de comprendre la construction de l'identité occidentale. " La somme collective que publie La Découverte est de bout en bout passionnante. Parce qu'elle interroge, autour du zoo humain, figure enfouie de l'ère coloniale, l'arrogante affirmation de la supériorité d'un Occident blanc comme un discours racial en construction, complément transversal de l'élaboration des identités nationales. Sans négliger de faire le lien avec d'autres enfermements - ceux des fous et des déviants notamment. " Le Monde.