share_book
Envoyer cet article par e-mail

Viscéral

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Viscéral

Viscéral

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Viscéral"

Présentation de Viscéral

" Les premiers rayons du soleil enflamment une cité immense, la plus cramée du territoire gaulois. Inaugurée il y a trente ans, elle n'a pas d'appellation contrôlée, pas de label, pas de millésime. Ici, les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l'herpès soigné au Kàrcher, les barbelés le sida, et la Déclaration universelle des droits de l'homme est une blague qui circule sous le manteau."Viscéral: Rachid Djaïdani renoue avec l'univers qui a fait le succès de Boumkoeur, son premier roman. La banlieue a changé, la violence s'est radicalisée, l'exclusion a gagné du terrain. Dans sa cité, Lies trace sa voie, entre les cours de boxe qu'il donne aux gosses du quartier et le taxiphone dont il s'occupe. Une annonce pour un casting, la rencontre avec Shéhérazade, belle brune magnétique, vont bousculer son quotidien. Mais de l'idylle à l'enfer, il n'y a qu'un pas: autour de Lies et de sa princesse, les lascars rôdent, la cité se referme.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 184  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx21.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : ROMAN FR.HC
  • ISBN :  2020908204
  • EAN13 :  9782020908207
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Rachid Djajdani

Mon nerf

" Seul dans les viscères de mon R, je pourrais mourir une seconde fois sans que personne s'en aperçoive, s'en émeuve. L'espace d'un trajet, dois-je m'en souvenir ? A 19 ans tout juste soufflés, sans bluff ni trucage, j'ai été mort pour de vrai. Il y eut peu de pleurs autour de moi. Paix à ...

Voir tous les livres de Rachid Djajdani

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Viscéral

" Les premiers rayons du soleil enflamment une cité immense, la plus cramée du territoire gaulois. Inaugurée il y a trente ans, elle n'a pas d'appellation contrôlée, pas de label, pas de millésime. Ici, les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l'herpès soigné au Kàrcher, les barbelés le sida, et la Déclaration universelle des droits de l'homme est une blague qui circule sous le manteau."Viscéral: Rachid Djaïdani renoue avec l'univers qui a fait le succès de Boumkœur, son premier roman. La banlieue a changé, la violence s'est radicalisée, l'exclusion a gagné du terrain. Dans sa cité, Lies trace sa voie, entre les cours de boxe qu'il donne aux gosses du quartier et le taxiphone dont il s'occupe. Une annonce pour un casting, la rencontre avec Shéhérazade, belle brune magnétique, vont bousculer son quotidien. Mais de l'idylle à l'enfer, il n'y a qu'un pas: autour de Lies et de sa princesse, les lascars rôdent, la cité se referme.