share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une politique de la langue

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une politique de la langue

Une politique de la langue

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 101,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une politique de la langue"

Présentation de Une politique de la langue

Comment naît une langue nationale ? La Révolution française a été confrontée d'emblée au problème linguistique, dès lors que, fondant un ordre politique et social neuf, elle entendait rallier à son projet des masses patoisantes. Entre les projets fédéralistes de 1790 et les mesures jacobines de destruction décidées en 1793-1794, l'enquête sur les patois de l'abbé Grégoire tient une place stratégique. Sous les yeux des correspondants de Grégoire, pouvoirs, savoirs et croyances bougent ensemble. Dangereux et fascinant, le monde du patois est pour eux le proche mais l'autre. Dans la géographie des Lumières, un monde impensé surgit : la campagne. Qu'est ce peuple à qui la Révolution assigne désormais la mission de faire l'histoire ? Cette campagne, à la fois jardin des origines et noire réserve de l'animalité ? Comment mobiliser un savoir local au service d'un dessein politique : le triomphe du français, qui doit être celui de la Nation et de la Raison ? Paris dicte le geste qui retranche dans la marginalité et bientôt le folklore les cultures régionales.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 472  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Histoire
  • ISBN :  207042457X
  • EAN13 :  9782070424573
  • Classe Dewey :  447
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel de Certeau

La Prise de parole et autres écrits politiques

Ecrite entre mai et septembre 1968, La Prise de parole résonne des paroles et des pas de la foule enthousiaste qui, s'emparant des mots et des rues, crut s'être donné le pouvoir de changer la vie. De ce moment " inouï ", Michel de Certeau cherche à élucider le sens avec une émotion retenue, ...

Prix : 92 DH
L'Ecriture de l'histoire

Faire de l'histoire, c'est marquer un rapport au temps. Depuis plus de quatre siècles, l'historiographie occidentale se définit par la coupure qui d'un présent sépare un passé. Le geste qui met à distance la tradition vécue pour en faire l'objet d'un savoir est indissociable du destin de [...

Histoire et Psychanalyse entre science et fiction

Michel de Certeau (1925-1986) est assurément une des figures les plus singulières, donc les plus importantes, de l'école historique française. Sans attendre le sauf-conduit de quiconque ni solliciter l'agrément des gardiens des lieux, il a traversé les frontières entre les champs de [....]...

Voir tous les livres de Michel de Certeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Une politique de la langue

Comment naît une langue nationale ? La Révolution française a été confrontée d'emblée au problème linguistique, dès lors que, fondant un ordre politique et social neuf, elle entendait rallier à son projet des masses patoisantes. Entre les projets fédéralistes de 1790 et les mesures jacobines de destruction décidées en 1793-1794, l'enquête sur les patois de l'abbé Grégoire tient une place stratégique. Sous les yeux des correspondants de Grégoire, pouvoirs, savoirs et croyances bougent ensemble. Dangereux et fascinant, le monde du patois est pour eux le proche mais l'autre. Dans la géographie des Lumières, un monde impensé surgit : la campagne. Qu'est ce peuple à qui la Révolution assigne désormais la mission de faire l'histoire ? Cette campagne, à la fois jardin des origines et noire réserve de l'animalité ? Comment mobiliser un savoir local au service d'un dessein politique : le triomphe du français, qui doit être celui de la Nation et de la Raison ? Paris dicte le geste qui retranche dans la marginalité et bientôt le folklore les cultures régionales.