share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'âge séculier

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'âge séculier

L'âge séculier

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'âge séculier"

Présentation de L'âge séculier

Il est d'usage de dire que nous appartenons à un « âge séculier ». Nous, c'est-à-dire les membres des sociétés occidentales modernes, dont, qu'on s'en félicite ou qu'on le déplore, les églises se vident. Comment est-on passé d'un temps, pas si lointain, où il était pratiquement inconcevable de ne pas croire en Dieu, à l'époque actuelle, où la foi n'est plus qu'une possibilité parmi d'autres et va jusqu'à susciter la commisération ? L'une des explications les plus courantes de cette évolution consiste à affirmer qu'à la faveur des progrès de la science, la vérité aurait finalement triomphé de l'illusion, nous poussant à ne chercher qu'en nous-mêmes notre raison d'être et les conditions de notre épanouissement ici-bas. En révélant les impensés de ce récit classique de la victoire de l'humanisme qui fait du « désenchantement du monde » la seule clé de l'énigme, Charles Taylor entreprend une relecture intégrale de la modernité. Loin d'être une « soustraction » de la religion, la sécularisation est un processus de redéfinition de la croyance qui a vu se multiplier les options spirituelles. Si plus aucune n'est en mesure de s'imposer, les impasses du « matérialisme » et les promesses déçues de la modernité continuent d'éveiller une quête de sens.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1340  pages
  • Dimensions :  4.0cmx14.6cmx21.8cm
  • Poids : 1061.4g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Les Livres du Nouveau Monde
  • ISBN :  2020976161
  • EAN13 :  9782020976169
  • Classe Dewey :  211.6
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Taylor

Multiculturalisme

Une société démocratique doit traiter tous ses membres comme des égaux. Mais jusqu'où peut-elle aller dans la reconnaissance de leur spécificité culturelle, jusqu'à quel point peut-elle admettre leur différence pour permettre à leur identité de s'exercer librement et de s'épanouir? [....

Les sources du moi

Cet ouvrage dresse un tableau saisissant de l'identité moderne sans en taire ni la grandeur ni la misère. Il s'agit de comprendre cette révolution inouïe qui a fait que les modernes se voient comme des êtres doués d'intériorité, comme des «moi» ayant une profondeur. Loin de pouvoir [......

Le Malaise de la modernité

" Raison instrumentale ", " désenchantement du monde ", " narcissisme contemporain " : le philosophe Charles Taylor reprend ces trois thèmes dominants du malaise de la modernité. A l'écart des redondances de la mode et des facilités de la critique, il montre pourquoi l'éthique de la [....]...

Laïcité et liberté de conscience

Ce n'est que récemment que le modèle d'une société politique fondée sur le respect de la pluralité des perspectives philosophiques, religieuses et morales s'est imposé comme le plus susceptible de conduire à une vie harmonieuse du corps social et à l'épanouissement de ceux qui le [....]...

Voir tous les livres de Charles Taylor

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'âge séculier

Il est d’usage de dire que nous appartenons à un « âge séculier ». Nous, c’est-à-dire les membres des sociétés occidentales modernes, dont, qu’on s’en félicite ou qu’on le déplore, les églises se vident. Comment est-on passé d’un temps, pas si lointain, où il était pratiquement inconcevable de ne pas croire en Dieu, à l’époque actuelle, où la foi n’est plus qu’une possibilité parmi d’autres et va jusqu’à susciter la commisération ? L’une des explications les plus courantes de cette évolution consiste à affirmer qu’à la faveur des progrès de la science, la vérité aurait finalement triomphé de l’illusion, nous poussant à ne chercher qu’en nous-mêmes notre raison d’être et les conditions de notre épanouissement ici-bas. En révélant les impensés de ce récit classique de la victoire de l’humanisme qui fait du « désenchantement du monde » la seule clé de l’énigme, Charles Taylor entreprend une relecture intégrale de la modernité. Loin d’être une « soustraction » de la religion, la sécularisation est un processus de redéfinition de la croyance qui a vu se multiplier les options spirituelles. Si plus aucune n’est en mesure de s’imposer, les impasses du « matérialisme » et les promesses déçues de la modernité continuent d’éveiller une quête de sens.