share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Vie psychique des réfugiés

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Vie psychique des réfugiés

La Vie psychique des réfugiés

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Vie psychique des réfugiés"

Présentation de La Vie psychique des réfugiés

Hannah Arendt l’affirmait dès 1943 : l’état de réfugié allait devenir « le paradigme d’une nouvelle conscience historique ». Les conflits armés, génocides, mais aussi la pauvreté et les changements climatiques forcent aujourd’hui des millions de personnes à se déplacer. Si toutes ne demandent pas l’asile, le nombre de celles qui le font ne cesse d’augmenter. Or, les politiques gouvernementales, qui mènent un réel combat contre l’immigration « clandestine », cherchent à savoir si la demande d’asile est légitime ou non – en d’autres termes : si le de-mandeur est un « vrai » ou un « faux » réfugié. Chacun est donc obligé de prouver qu’il a bien été persécuté, violenté, torturé ! Pour les demandeurs, qui doivent s’exprimer dans une langue qui n’est pas la leur, la remémoration des événements devient un impératif absolu auquel il faut répondre dans l’urgence… Quelles sont les incidences subjectives de ces soupçons sur celui qui est en quête de refuge ? Quel est le statut psychique de ces témoignages verbaux, mais aussi corporels, des réfugiés ? Comment le professionnel au contact de ces populations, et notamment le psychothérapeute, va-t-il pouvoir travailler avec elles ? Au croisement de la psychanalyse, de l’anthropologie et de la philosophie politique, ce livre qui repose sur des observations de terrain et une pratique thérapeutique trace les grandes lignes d’une vé-ritable « clinique de l’asile ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 318  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.0cmx22.0cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : PAYOT GD FORMAT
  • ISBN :  2228905623
  • EAN13 :  9782228905626
  • Classe Dewey :  610
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La Vie psychique des réfugiés

Hannah Arendt l’affirmait dès 1943 : l’état de réfugié allait devenir « le paradigme d’une nouvelle conscience historique ». Les conflits armés, génocides, mais aussi la pauvreté et les changements climatiques forcent aujourd’hui des millions de personnes à se déplacer. Si toutes ne demandent pas l’asile, le nombre de celles qui le font ne cesse d’augmenter. Or, les politiques gouvernementales, qui mènent un réel combat contre l’immigration « clandestine », cherchent à savoir si la demande d’asile est légitime ou non – en d’autres termes : si le de-mandeur est un « vrai » ou un « faux » réfugié. Chacun est donc obligé de prouver qu’il a bien été persécuté, violenté, torturé ! Pour les demandeurs, qui doivent s’exprimer dans une langue qui n’est pas la leur, la remémoration des événements devient un impératif absolu auquel il faut répondre dans l’urgence… Quelles sont les incidences subjectives de ces soupçons sur celui qui est en quête de refuge ? Quel est le statut psychique de ces témoignages verbaux, mais aussi corporels, des réfugiés ? Comment le professionnel au contact de ces populations, et notamment le psychothérapeute, va-t-il pouvoir travailler avec elles ? Au croisement de la psychanalyse, de l’anthropologie et de la philosophie politique, ce livre qui repose sur des observations de terrain et une pratique thérapeutique trace les grandes lignes d’une vé-ritable « clinique de l’asile ».