share_book
Envoyer cet article par e-mail

Recherches en ethnométhodologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Recherches en ethnométhodologie

Recherches en ethnométhodologie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Recherches en ethnométhodologie"

Présentation de Recherches en ethnométhodologie

Publié en 1967, Recherches en ethnométhodologie est un des ouvrages les plus originaux et les plus novateurs de la sociologie de la seconde moitié du XXe siècle. Il est devenu un classique et a inspiré un courant de recherche très diversifié qui s'est développé un peu partout dans le monde depuis les Etats-Unis, sous le nom soit d'ethnométhodologie, soit d'analyse de conversation. Son auteur, Harold Garfinkel, né en 1917, a été professeur de sociologie à l'Université de Californie à Los Angeles. Reprenant à son compte le questionnement de Talcott Parsons sur la genèse de l'ordre social, il s'est appuyé sur la phénoménologie husserlienne, telle qu'elle a été introduite dans la sociologie par Alfred Schütz à partir des années 1930, pour éclairer le problème autrement que Parsons. L'argument de Garfinkel consiste, pour l'essentiel, à considérer l'ordre et l'intelligibilité du monde social comme sensibles et concrets, et à rapporter leur production et leur maintien à des opérations, réglées normativement, que les agents sociaux (les " membres ") font méthodiquement entre eux, ou les uns par rapport aux autres, dans la gestion de leurs affaires de la vie courante. Cette production et ce maintien sont étayés sur une " connaissance de sens commun " des structures sociales, sur les évidences constitutives de l'" attitude de la vie quotidienne ", ainsi que sur une maîtrise pratique des méthodes et procédés d'organisation des activités ordinaires.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 473  pages
  • Dimensions :  2.4cmx12.4cmx18.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Quadrige Grands textes
  • ISBN :  2130561500
  • EAN13 :  9782130561507
  • Classe Dewey :  301.2
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Recherches en ethnométhodologie

Publié en 1967, Recherches en ethnométhodologie est un des ouvrages les plus originaux et les plus novateurs de la sociologie de la seconde moitié du XXe siècle. Il est devenu un classique et a inspiré un courant de recherche très diversifié qui s'est développé un peu partout dans le monde depuis les Etats-Unis, sous le nom soit d'ethnométhodologie, soit d'analyse de conversation. Son auteur, Harold Garfinkel, né en 1917, a été professeur de sociologie à l'Université de Californie à Los Angeles. Reprenant à son compte le questionnement de Talcott Parsons sur la genèse de l'ordre social, il s'est appuyé sur la phénoménologie husserlienne, telle qu'elle a été introduite dans la sociologie par Alfred Schütz à partir des années 1930, pour éclairer le problème autrement que Parsons. L'argument de Garfinkel consiste, pour l'essentiel, à considérer l'ordre et l'intelligibilité du monde social comme sensibles et concrets, et à rapporter leur production et leur maintien à des opérations, réglées normativement, que les agents sociaux (les " membres ") font méthodiquement entre eux, ou les uns par rapport aux autres, dans la gestion de leurs affaires de la vie courante. Cette production et ce maintien sont étayés sur une " connaissance de sens commun " des structures sociales, sur les évidences constitutives de l'" attitude de la vie quotidienne ", ainsi que sur une maîtrise pratique des méthodes et procédés d'organisation des activités ordinaires.