share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ecoumène

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ecoumène

Ecoumène

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ecoumène "

Présentation de Ecoumène

"L'être humain est géographique" : il doit donc y avoir une place pour une "ontologie", une étude de l'être de la géographie. Si l'écoumène signifie pour le géographe l'ensemble de l'espace dans lequel s'inscrivent les sociétés humaines (et donc leurs empreintes, leurs territoires), il devient pour le philosophe un formidable terrain d'investigation sur les rapports entre une définition objective du lieu (le topos) et celle de la place (la chôra), cet endroit si particulier où se développement certaines sociétés humaines. Il s'y tisse alors des relations entre l'être humain et ses réalisations symboliques et techniques dans l'espace. Augustin Berque développe ici le résultat de longs travaux et multiples pérégrinations ; il rassemble son expérience de l'Asie, de l'Europe, du Japon, pour livrer un essai de philosophie de la géographie, une tentative de réponse à une interrogation majeure : pourquoi y a-t-il ceci plutôt que cela ; pourquoi ici plutôt que là ? L'être humain est un être géographique. Son être est géographique. S'il ouvre à l'absolu, ce dont les diverses cultures ont des visions différentes, il est d'abord, et nécessairement, déterminé par une certaine relation à ce qui fait l'objet de la géographie : la disposition des choses et du genre humain sur la Terre, sous le ciel. Cela constitue le là et l'il y a sans lesquels il ne saurait y avoir d'ontologie ; faute pour commencer d'êtres humains pour en jaser. --Mattieu Reno --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 445  pages
  • Dimensions :  2.4cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Belin Paru le
  • Collection : Belin Poche
  • ISBN :  2701151775
  • EAN13 :  9782701151779
  • Classe Dewey :  910.03
  • Langue : Français

D'autres livres de Augustin Berque

Le sens de l'espace au Japon

Le sens de l'espace au japon, c'est le déploiement du monde japonais, de la terre d'un certain archipel à la manière dont le moi s'y définit dans son rapport avec les choses et avec autrui. C'est l'organisation des parcours dans un jardin-promenade, l'agencement des pièces dans l'ancien [......

Histoire de l'habitat idéal

C'est l'histoire des raisons pour lesquelles la société urbaine des pays riches en est venue à idéaliser le modèle de l'habitation individuelle au plus près de la nature. De ses plus anciennes expressions mythologiques jusqu'à l'urbain diffus contemporain, cette histoire couvre plus de [.....

Voir tous les livres de Augustin Berque

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ecoumène

"L'être humain est géographique" : il doit donc y avoir une place pour une "ontologie", une étude de l'être de la géographie. Si l'écoumène signifie pour le géographe l'ensemble de l'espace dans lequel s'inscrivent les sociétés humaines (et donc leurs empreintes, leurs territoires), il devient pour le philosophe un formidable terrain d'investigation sur les rapports entre une définition objective du lieu (le topos) et celle de la place (la chôra), cet endroit si particulier où se développement certaines sociétés humaines. Il s'y tisse alors des relations entre l'être humain et ses réalisations symboliques et techniques dans l'espace. Augustin Berque développe ici le résultat de longs travaux et multiples pérégrinations ; il rassemble son expérience de l'Asie, de l'Europe, du Japon, pour livrer un essai de philosophie de la géographie, une tentative de réponse à une interrogation majeure : pourquoi y a-t-il ceci plutôt que cela ; pourquoi ici plutôt que là ? L'être humain est un être géographique. Son être est géographique. S'il ouvre à l'absolu, ce dont les diverses cultures ont des visions différentes, il est d'abord, et nécessairement, déterminé par une certaine relation à ce qui fait l'objet de la géographie : la disposition des choses et du genre humain sur la Terre, sous le ciel. Cela constitue le là et l'il y a sans lesquels il ne saurait y avoir d'ontologie ; faute pour commencer d'êtres humains pour en jaser. --Mattieu Reno --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.