share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ce qui reste d'Auschwitz

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ce qui reste d'Auschwitz

Ce qui reste d'Auschwitz

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ce qui reste d'Auschwitz"

Présentation de Ce qui reste d'Auschwitz

La recherche ici entreprise dans le sillage de Homo sacer ne porte pas sur les circonstances historiques dans lesquelles s'est accomplie la destruction des juifs d'Europe, mais sur la structure et la signification du témoignage. Il s'agit de prendre au sérieux le paradoxe de Primo Levi, selon lequel tout témoignage contient nécessairement une lacune, le témoin intégral étant celui qui ne peut témoigner. Il s'agit de ceux qui « ont touché le fond », des déportés dont la mort « avait commencé avant la mort corporelle » - bref, de tous ceux que, dans le jargon d'Auschwitz, l'on appelait les « musulmans ». On a essayé ici de regarder cet invisible, de tenir compte des « témoins intégraux » pour l'interprétation d'Auschwitz. On propose par là, une réfutation radicale du révisionnisme. Dans cette perspective, en effet, Auschwitz ne se présente pas seulement comme le camp de la mort, mais aussi comme le lieu d'une expérience encore plus atroce, où les frontières entre l'humain et l'inhumain, la vie et la mort s'estompent ; et, mise à l'épreuve d'Auschwitz, toute la réflexion de notre temps montre son insuffisance pour laisser apparaître parmi ses ruines le profil incertain d'une nouvelle terre éthique : celle du témoignage. En marquer le sujet en tant que reste, tel est le but de ce livre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  274361000X
  • EAN13 :  9782743610005
  • Classe Dewey :  940.5318
  • Langue : Français

D'autres livres de Giorgio Agamben

Qu'est-ce qu'un dispositif ?

Les dispositifs où se jouent désormais nos existences - du téléphone portable à la télévision, de l'ordinateur à l'automobile - ne se trouvent pas face à l'homme comme de simples objets de consommation. Ils transforment nos personnalités. La question devient alors : quelle stratégie devon...

La puissance de la pensée

Dans La Puissance de la pensée, Giorgio Agamben a rassemblé une vingtaine d’essais écrits entre 1975 et 2004. Ce recueil d’articles, le plus important du philosophe, peut se lire comme une série d’investigations autant que comme un bréviaire de méthode. Dans un cas comme dans [....]...

L'Ouvert

« Le conflit politique décisif, qui gouverne tout autre conflit, est, dans notre culture, le conflit entre l'animalité et l'humanité de l'homme » ; c'est pourquoi « se demander en quelle manière - chez l'homme - l'homme a été séparé du non-homme et l'animal de l'humain est plus urgent ...

Etat d'exception

L'état d'exception, que nous avons coutume d'envisager comme une mesure toute provisoire et extraordinaire, est en train de devenir sous nos yeux un paradigme normal de gouvernement des états modernes. Or, il faut bien voir que, lorsque l'état d'exception devient la règle, les équilibres [.....

Voir tous les livres de Giorgio Agamben

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ce qui reste d'Auschwitz

La recherche ici entreprise dans le sillage de Homo sacer ne porte pas sur les circonstances historiques dans lesquelles s’est accomplie la destruction des juifs d’Europe, mais sur la structure et la signification du témoignage. Il s’agit de prendre au sérieux le paradoxe de Primo Levi, selon lequel tout témoignage contient nécessairement une lacune, le témoin intégral étant celui qui ne peut témoigner. Il s’agit de ceux qui « ont touché le fond », des déportés dont la mort « avait commencé avant la mort corporelle » - bref, de tous ceux que, dans le jargon d’Auschwitz, l’on appelait les « musulmans ». On a essayé ici de regarder cet invisible, de tenir compte des « témoins intégraux » pour l’interprétation d’Auschwitz. On propose par là, une réfutation radicale du révisionnisme. Dans cette perspective, en effet, Auschwitz ne se présente pas seulement comme le camp de la mort, mais aussi comme le lieu d’une expérience encore plus atroce, où les frontières entre l’humain et l’inhumain, la vie et la mort s’estompent ; et, mise à l’épreuve d’Auschwitz, toute la réflexion de notre temps montre son insuffisance pour laisser apparaître parmi ses ruines le profil incertain d’une nouvelle terre éthique : celle du témoignage. En marquer le sujet en tant que reste, tel est le but de ce livre.