share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sortir de la société de consommation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sortir de la société de consommation

Sortir de la société de consommation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sortir de la société de consommation"

Présentation de Sortir de la société de consommation

La voie de la décroissance repose sur un postulat partagé par la plupart des sociétés non occidentales : pour mystérieuse qu'elle soit, la vie est un don merveilleux. Il est vrai que l'homme a la faculté de la transformer en un cadeau empoisonné, depuis l'avènement du capitalisme, il ne s'en est pas privé. Toutefois, arrivé au fond de l'impasse, il n'est pas trop tard pour faire demi-tour et chercher un chemin praticable, guidé par d'autres voix que celles de la pensée unique et des discours progressistes de l'économie et de la technique. Dans ces conditions la décroissance qui passe par une sortie de la société de consommation est un défi et un pari. Un défi aux croyances les mieux installées, parce que ce slogan constitue une insupportable provocation pour les adorateurs du progrès et du développement. Un pari, parce que, pour nécessaire qu'elle soit, rien n'est moins sûr que la réalisation du projet d'une société autonome de sobriété. Toutefois, le défi mérite d'être relevé et le pari tenté. La voie de la décroissance est celle de la résistance face au rouleau compresseur de l'occidentalisation du monde, mais aussi celle de la dissidence à l'égard du totalitarisme rampant de la société de consommation mondialisée. Ce livre explore la construction d'une civilisation de sobriété choisie et d'auto-limitation alternative à l'impasse de la société de croissance. Par petites touches, comme dans un tableau impressionniste, il s'en dégage un dessein d'ensemble, une tonalité commune, un éthos.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 220  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx21.8cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Les Liens Qui Liberent Editions Paru le
  • Collection : LES LIENS QUI L
  • ISBN :  2918597201
  • EAN13 :  9782918597209
  • Classe Dewey :  338.9
  • Langue : Français

D'autres livres de Serge Latouche

Petit traité de la décroissance sereine

" La décroissance n'est pas la croissance négative. Il conviendrait de parler d " a-croissance ", comme on parle d'athéisme. C'est d'ailleurs très précisément de l'abandon d'une foi ou d'une religion (celle de l'économie, du progrès et du développement) qu'il s'agit. S'il est admis que [...

Vers une société d'abondance frugale

Les uns ne jurent que par elle quand les autres s’offensent que le mot soit prononcé. Que recouvre l’idée de décroissance, qui ne semble pas être la même pour les uns et les autres ? Surtout, elle charrie son lot de contresens et de controverses. Nombreux sont les opposants à cette [......

Le pari de la décroissance

Professeur émérite de l’Université de Paris Sud (Orsay), Serge Latouche est notamment spécialiste des rapports Nord-Sud et d’une réflexion sur les principaux concepts économiques. Il est l’un des animateurs du MAUSS (Mouvement anti-utilitaire dans les sciences sociales). Plus [....]...

Prix : 109 DH
Survivre au développement

Social, humain, local, durable... Le développement a récemment revêtu des " habits neufs " qui satisfont les critères des organisations internationales telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Mais la logique économique est restée la même, et le modèle de [....]...

Prix : 41 DH

Voir tous les livres de Serge Latouche

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Sortir de la société de consommation

La voie de la décroissance repose sur un postulat partagé par la plupart des sociétés non occidentales : pour mystérieuse qu'elle soit, la vie est un don merveilleux. Il est vrai que l'homme a la faculté de la transformer en un cadeau empoisonné, depuis l'avènement du capitalisme, il ne s'en est pas privé. Toutefois, arrivé au fond de l'impasse, il n'est pas trop tard pour faire demi-tour et chercher un chemin praticable, guidé par d'autres voix que celles de la pensée unique et des discours progressistes de l'économie et de la technique. Dans ces conditions la décroissance qui passe par une sortie de la société de consommation est un défi et un pari. Un défi aux croyances les mieux installées, parce que ce slogan constitue une insupportable provocation pour les adorateurs du progrès et du développement. Un pari, parce que, pour nécessaire qu'elle soit, rien n'est moins sûr que la réalisation du projet d'une société autonome de sobriété. Toutefois, le défi mérite d'être relevé et le pari tenté. La voie de la décroissance est celle de la résistance face au rouleau compresseur de l'occidentalisation du monde, mais aussi celle de la dissidence à l'égard du totalitarisme rampant de la société de consommation mondialisée. Ce livre explore la construction d'une civilisation de sobriété choisie et d'auto-limitation alternative à l'impasse de la société de croissance. Par petites touches, comme dans un tableau impressionniste, il s'en dégage un dessein d'ensemble, une tonalité commune, un éthos.