share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'interminable écriture de l'Extermination

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'interminable écriture de l'Extermination

L'interminable écriture de l'Extermination

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'interminable écriture de l'Extermination"

Présentation de L'interminable écriture de l'Extermination

« Une civilisation qui oublie son passé est condamnée à le revivre. C’est forte de cette maxime, énoncée au début du xxe siècle par le philosophe américain George Santayana, que notre civilisation a instauré et institutionnalisé la mémoire de l’extermination des Juifs d’Europe. Mais voici que surgit, pour cette civilisation, un problème inattendu : non pas l’oubli du crime, mais l’oubli de tout le reste. Hitler hante notre actualité, et du passé désormais personne d’autre, ou presque, ne surnage. Aujourd’hui le malfaiteur suprême est en passe de siéger seul sur le trône de la mémoire.Dans cette société de l’accusation perpétuelle et de l’expiation tapageuse qui arraisonne à tour de bras les fameuses heuresles- plus-sombres-de-notre-histoire, je me prends parfois à rêver d’une mémoire sans oriflamme ni destrier, d’une mémoire pédestre, modeste, discrète, silencieuse ou qui ne fasse pas d’autre bruit que les pages que l’on tourne dans le colloque singulier de la lecture. Comment parler de la Shoah sans tout mélanger ni sacrifier les exigences du jour ? Quelles leçons tirer de cet événement proprement incroyable ? Comment penser le mal, la radicalité du mal, la banalité du mal, l’industrialisation du mal, sans abandonner au mal tout l’espace de l’immortalité ? Ces dialogues que voici sont nés de ces interrogations et de ce scrupule. »Alain Finkielkraut

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 304  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Stock Paru le
  • Collection : Essais - Documents
  • ISBN :  223406144X
  • EAN13 :  9782234061446
  • Classe Dewey :  940
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Finkielkraut

Qu'est-ce que la France ?

" Notre question n'est plus, comme au temps de Renan : "Qu'est-ce qu'une nation ?", mais : qu'est-ce que la France, et que doit-elle devenir, encore une nation ou une société résolument postnationale ? " A l'heure de la mondialisation, c'est-à-dire d'un immense bouleversement technique, économi...

Prix : 255 DH
Le Livre et les livres

Alain Finkielkraut et Benny Lévy se sont rencontrés en 1980 lors d'un reportage qu'ils effectuaient ensemble à Jérusalem pour un journal italien. Très différents l'un de l'autre, ils se sont cependant trouvé un point commun : la pensée d'Emmanuel Lévinas, qu'ils découvraient ...

Prix : 74 DH

La défaite de la pensée

Alain Finkielkraut est un "mécontemporain", pour reprendre le qualificatif que Péguy s'attribuait à lui-même. Ce philosophe, pourtant médiatique, ne pense que contre l'air du temps. L'époque tient pour suspecte toute conviction forte et tout jugement de valeur qui prétend se fonder sur des...

Prix : 76 DH
Philosophie et modernité

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes, Alain Finkielkraut est professeur au département Humanités et sciences sociales de l'Ecole Polytechnique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Le fait imaginaire (Seuil), La sagesse de l'amour [......

Voir tous les livres de Alain Finkielkraut

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'interminable écriture de l'Extermination

« Une civilisation qui oublie son passé est condamnée à le revivre. C’est forte de cette maxime, énoncée au début du xxe siècle par le philosophe américain George Santayana, que notre civilisation a instauré et institutionnalisé la mémoire de l’extermination des Juifs d’Europe. Mais voici que surgit, pour cette civilisation, un problème inattendu : non pas l’oubli du crime, mais l’oubli de tout le reste. Hitler hante notre actualité, et du passé désormais personne d’autre, ou presque, ne surnage. Aujourd’hui le malfaiteur suprême est en passe de siéger seul sur le trône de la mémoire.Dans cette société de l’accusation perpétuelle et de l’expiation tapageuse qui arraisonne à tour de bras les fameuses heuresles- plus-sombres-de-notre-histoire, je me prends parfois à rêver d’une mémoire sans oriflamme ni destrier, d’une mémoire pédestre, modeste, discrète, silencieuse ou qui ne fasse pas d’autre bruit que les pages que l’on tourne dans le colloque singulier de la lecture. Comment parler de la Shoah sans tout mélanger ni sacrifier les exigences du jour ? Quelles leçons tirer de cet événement proprement incroyable ? Comment penser le mal, la radicalité du mal, la banalité du mal, l’industrialisation du mal, sans abandonner au mal tout l’espace de l’immortalité ? Ces dialogues que voici sont nés de ces interrogations et de ce scrupule. »Alain Finkielkraut