share_book
Envoyer cet article par e-mail

La ville à trois vitesses

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La ville à trois vitesses

La ville à trois vitesses

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La ville à trois vitesses"

Présentation de La ville à trois vitesses

Loin des effets journalistiques à caractère sensationnel sur les banlieues, il est temps de comprendre la présente transformation de la question sociale, la remise en cause des réponses apportées à celle-ci, à travers les politiques urbaine, sociale et de sécurité par l'État providence et les tentatives actuelles de renouvellement de ces politiques. L'analyse développée ici par Jacques Donzelot montre, d'un côté, un processus d'altération de la condition salariale qui s'accroît à mesure que l'on va du centre de la société ou de la ville vers la périphérie, des emplois les plus qualifiés vers ceux qui le sont le moins, voire point -un processus qui, dans les faits, conduit à déplacer la population la plus fragilisée et le plus souvent issue de l'immigration vers les territoires de relégation que constituent beaucoup de cités et de grands ensembles. D'un autre côté, on assiste simultanément à un mouvement en sens inverse, produit par ceux qui veulent quitter la périphérie et éviter toute possible promiscuité. L'effet couplé de ces mouvements contraires amène à observer un changement de nature de la question sociale, et pas simplement de forme. Parce que le repli identitaire des populations installe au coeur de la société une logique de séparation où l'évitement remplace la confrontation. Se développe ainsi un urbanisme affinitaire qui modifie complètement les termes traditionnels de la cité et installe pernicieusement une ville -comme une société- à plusieurs vitesses.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 111  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.8cmx20.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions De La Villette Paru le
  • Collection : Penser l'espace
  • ISBN :  2915456488
  • EAN13 :  9782915456486
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Donzelot

L'invention du social

Prix : 92 DH
Quand la ville se défait

"Racaille !" : un mot du ministre de l'Intérieur, que pourtant les jeunes des banlieues s'appliquent par dérision à eux-mêmes, a suffi pour provoquer trois semaines d'émeutes en novembre 2005. Jacques Donzelot tente de comprendre comment on en est arrivés là. Il rappelle comment les [....]...

Vers une citoyenneté urbaine ?

La construction de l'Etat-providence s'est accompagnée de la proclamation d'une citoyenneté sociale. Venant après la citoyenneté civile inventée au XVIIIe siècle et la citoyenneté politique imposée au XIXe, cette citoyenneté sociale se met en place au milieu du XXe siècle. Elle [....]...

La police des familles

La famille, agent naturel de reproduction de l'ordre établi ? C'était sûrement le cas sous l'Ancien Régime quand le père de famille recevait la garantie effective de son pouvoir par le souverain auquel il assurait en retour l'obéissance de ses sujets. Mais, dès le milieu du XVIIIe siècle,...

Voir tous les livres de Jacques Donzelot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La ville à trois vitesses

Loin des effets journalistiques à caractère sensationnel sur les banlieues, il est temps de comprendre la présente transformation de la question sociale, la remise en cause des réponses apportées à celle-ci, à travers les politiques urbaine, sociale et de sécurité par l'État providence et les tentatives actuelles de renouvellement de ces politiques. L'analyse développée ici par Jacques Donzelot montre, d'un côté, un processus d'altération de la condition salariale qui s'accroît à mesure que l'on va du centre de la société ou de la ville vers la périphérie, des emplois les plus qualifiés vers ceux qui le sont le moins, voire point -un processus qui, dans les faits, conduit à déplacer la population la plus fragilisée et le plus souvent issue de l'immigration vers les territoires de relégation que constituent beaucoup de cités et de grands ensembles. D'un autre côté, on assiste simultanément à un mouvement en sens inverse, produit par ceux qui veulent quitter la périphérie et éviter toute possible promiscuité. L'effet couplé de ces mouvements contraires amène à observer un changement de nature de la question sociale, et pas simplement de forme. Parce que le repli identitaire des populations installe au coeur de la société une logique de séparation où l'évitement remplace la confrontation. Se développe ainsi un urbanisme affinitaire qui modifie complètement les termes traditionnels de la cité et installe pernicieusement une ville -comme une société- à plusieurs vitesses.