share_book
Envoyer cet article par e-mail

Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Décadence romaine ou Antiquité tardive ?"

Présentation de Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

Les idées reçues ont la vie longue. Depuis le XVe siècle, nous vivons sur celle forgée par les hommes de la Renaissance que le Bas Empire romain est une période sans intérêt, méprisable. Perçue à travers le prisme de la Rome classique qui la précède ou celui de la civilisation médiévale à venir, elle n'a jamais été considérée pour elle-même. L'objet de ce livre est de montrer à quel point cette époque mérite que l'on s'y arrête. L'auteur lui rend toute son originalité : nouvelle atmosphère spirituelle, mutations politiques, artistiques, un esprit nouveau souffle dans tous les domaines. C'est, par exemple, entre le IIIe et le VIe siècle que l'on voit apparaître le premier art byzantin et l'art préroman. Mais pour modifier complètement le regard que l'on porte sur un moment d'histoire, ne faut-il pas changer les termes qui le désignent traditionnellement ? Décadence romaine ou Antiquité tardive ? À la fin de l'ouvrage, l'auteur n'hésite plus. --Gaëtane Guillo

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 179  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points Histoire
  • ISBN :  2020047136
  • EAN13 :  9782020047135
  • Classe Dewey :  937.06
  • Langue : Français

D'autres livres de Henri-Irénée Marrou

Saint Augustin et l'augustinisme

Seize siècles nous séparent de lui (né en 354 ap. J.-C., il est mort en 430). Depuis lors, son rôle fut essentiel, à un titre ou un autre, en pratiquement tous les siècles de l'histoire occidentale. Même aujourd'hui, il est réédité, lu, commenté. Il demeure l'un des rares penseurs [......

Les Troubadours

H.I Marrou, " dans un texte plein de jeunesse et de mouvements d'humeur..., étudie les troubadours en tant que groupe historiquement et socialement situé, et détaille les conditionnements de leur poésie ".Jean Roudant, CritiqueMais au-delà des troubadours, le grand sujet du livre est [....]...

Voir tous les livres de Henri-Irénée Marrou

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

Les idées reçues ont la vie longue. Depuis le XVe siècle, nous vivons sur celle forgée par les hommes de la Renaissance que le Bas Empire romain est une période sans intérêt, méprisable. Perçue à travers le prisme de la Rome classique qui la précède ou celui de la civilisation médiévale à venir, elle n'a jamais été considérée pour elle-même. L'objet de ce livre est de montrer à quel point cette époque mérite que l'on s'y arrête. L'auteur lui rend toute son originalité : nouvelle atmosphère spirituelle, mutations politiques, artistiques, un esprit nouveau souffle dans tous les domaines. C'est, par exemple, entre le IIIe et le VIe siècle que l'on voit apparaître le premier art byzantin et l'art préroman. Mais pour modifier complètement le regard que l'on porte sur un moment d'histoire, ne faut-il pas changer les termes qui le désignent traditionnellement ? Décadence romaine ou Antiquité tardive ? À la fin de l'ouvrage, l'auteur n'hésite plus. --Gaëtane Guillo