share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les larmes d'Eros

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les larmes d'Eros

Les larmes d'Eros

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les larmes d'Eros"

Présentation de Les larmes d'Eros

Georges Bataille écrit Les Larmes d'Éros en 1959. L'ouvrage paraît en 1961. Bataille a plus de soixante ans, il vieillit, il est malade. Il se lance pourtant dans une œuvre pleine de santé jubilatoire, ces Larmes d'Éros, une histoire de la peinture sous le patronage d'Éros et de Thanatos, l'amour et la mort, liés depuis les temps originels, depuis les peintures rupestres jusqu'aux introspections surréalistes. Bataille dévoile une autre histoire de la peinture. Chaque civilisation, chaque courant artistique essaie de surmonter la contradiction du jouir et du mourir, l'idée que la décharge amoureuse est cousine de la mort. Chez les primitifs, les Grecs, dans le maniérisme renaissant, le classicisme, le romantisme, et encore chez les modernes – Picasso, Masson, Delvaux, Balthus – l'obsession de l'amour et de la mort est là, présente au cœur même de l'homme. Bataille invite à regarder ces tableaux pour ce qu'ils sont : des réflexions abruptes et nettes sur l'essence de l'homme qui, mieux que les mots, dévoilent notre grandeur et notre tragique. Avec Les Larmes d'Éros, Bataille professe, au seuil de sa mort, un magistral cours d'histoire de l'art, animé d'un souffle poétique et d'une densité philosophique incomparables. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 125  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.4cmx18.8cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   10 X 18 Paru le
  • Collection : Domaine Français
  • ISBN :  2264035803
  • EAN13 :  9782264035806
  • Classe Dewey :  704.9428
  • Langue : Français

D'autres livres de Georges Bataille

La littérature et le mal

" La littérature est l'essentiel, ou n'est rien. Le Mal - une forme aiguë du Mal - dont elle est l'expression, a pour nous, je le crois, la valeur souveraine. Mais cette conception ne commande pas l'absence de morale, elle exige une " hypermorale ". La littérature est communication. La communicat...

L'expérience intérieure

"Expérience intérieure", paradoxalement nommée, puisqu'elle culmine dans une fusion de l'intérieur et de l'extérieur, du sujet et de l'objet, l'inconnu comme "objet" communiquant en elle avec un "sujet" abandonné au non-savoir, Bataille en décrit ainsi le mouvement : "c'est jouer l'homme [...

La Part maudite

Lors de la parution de La Part maudite, en 1949, Georges Bataille révélait qu'il travaillait depuisdix-huit ans à l'élaboration de cette représentation du monde, dont, seize ans auparavant, « Lanotion de dépense », publiée dans la revue La Critique sociale, constituait une première [......

Voir tous les livres de Georges Bataille

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les larmes d'Eros

Georges Bataille écrit Les Larmes d'Éros en 1959. L'ouvrage paraît en 1961. Bataille a plus de soixante ans, il vieillit, il est malade. Il se lance pourtant dans une œuvre pleine de santé jubilatoire, ces Larmes d'Éros, une histoire de la peinture sous le patronage d'Éros et de Thanatos, l'amour et la mort, liés depuis les temps originels, depuis les peintures rupestres jusqu'aux introspections surréalistes. Bataille dévoile une autre histoire de la peinture. Chaque civilisation, chaque courant artistique essaie de surmonter la contradiction du jouir et du mourir, l'idée que la décharge amoureuse est cousine de la mort. Chez les primitifs, les Grecs, dans le maniérisme renaissant, le classicisme, le romantisme, et encore chez les modernes – Picasso, Masson, Delvaux, Balthus – l'obsession de l'amour et de la mort est là, présente au cœur même de l'homme. Bataille invite à regarder ces tableaux pour ce qu'ils sont : des réflexions abruptes et nettes sur l'essence de l'homme qui, mieux que les mots, dévoilent notre grandeur et notre tragique. Avec Les Larmes d'Éros, Bataille professe, au seuil de sa mort, un magistral cours d'histoire de l'art, animé d'un souffle poétique et d'une densité philosophique incomparables. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.