share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Procès des témoins de la Grande Guerre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Procès des témoins de la Grande Guerre

Le Procès des témoins de la Grande Guerre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Procès des témoins de la Grande Guerre "

Présentation de Le Procès des témoins de la Grande Guerre

En 1929, paraissait l'un des plus grands livres du XXe siècle : Témoins, de Jean Norton Cru. S'en suivit immédiatement après « l'affaire Norton Cru » : le procès d'un homme qui, en mettant en cause des écrivains célèbres, voulait instituer les témoins véridiques, dénoncer le travestissement de l'expérience de la guerre, dans le but ultime que chacun en comprenne la nature afin d'en éviter le retour. C'est donc le destin de la réception de Témoins que Frédéric Rousseau examine, depuis les premières réactions à sa parution jusqu'aux positions des historiens d'aujourd'hui, dont certains sont tentés de récuser « la dictature du témoin » censée empêcher la bonne histoire. Comment écrire l'histoire tragique du XXe siècle ? Est-ce en soupçonnant le témoignage ou en se mettant à son écoute ? Quelle vérité l'historien détient-il par rapport au témoin ? La « bonne » histoire ne se situe-t-elle pas toujours entre science et mémoire ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx19.6cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2020413337
  • EAN13 :  9782020413336
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédéric Rousseau

La guerre censurée

Frédéric Rousseau raconte la Grande Guerre comme on ne le fait pas d'ordinaire : à hauteur d'homme. Une question centrale s'impose à nous, quatre-vingts ans plus tard : comment ont-ils fait ? Comment ont-ils tenu ? Contre les interprétations vertueuses mettant trop facilement l'accent [....]...

14-18, le cri d'une génération

Le cri d'une génération, c'est celui poussé par des milliers de poilus, connus ou inconnus, qui, de multiples manières, ont porté témoignage de la Grande Guerre : la vie dans les tranchées, la fraternité des poilus ou même avec l'ennemi, la peur, la mort toujours présente... Destiné aux a...

La Grande Guerre : En tant qu'expériences sociales

Cette histoire de la Grande Guerre présentée ici s'inscrit dans une approche d'histoire totale comparée : non seulement elle fait toute sa place à la diversité des sociétés, mais elle tente de rendre compte des mouvements qui les animent et les traversent en permanence sans perdre de vue le t...

Voir tous les livres de Frédéric Rousseau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le Procès des témoins de la Grande Guerre

En 1929, paraissait l’un des plus grands livres du XXe siècle : Témoins, de Jean Norton Cru. S’en suivit immédiatement après « l’affaire Norton Cru » : le procès d’un homme qui, en mettant en cause des écrivains célèbres, voulait instituer les témoins véridiques, dénoncer le travestissement de l’expérience de la guerre, dans le but ultime que chacun en comprenne la nature afin d’en éviter le retour. C’est donc le destin de la réception de Témoins que Frédéric Rousseau examine, depuis les premières réactions à sa parution jusqu’aux positions des historiens d’aujourd’hui, dont certains sont tentés de récuser « la dictature du témoin » censée empêcher la bonne histoire. Comment écrire l’histoire tragique du XXe siècle ? Est-ce en soupçonnant le témoignage ou en se mettant à son écoute ? Quelle vérité l’historien détient-il par rapport au témoin ? La « bonne » histoire ne se situe-t-elle pas toujours entre science et mémoire ?