share_book
Envoyer cet article par e-mail

Résister, c'est créer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Résister, c'est créer

Résister, c'est créer

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Résister, c'est créer"

Présentation de Résister, c'est créer

Depuis quelques années, dans les sociétés du Nord comme dans celles du sud, une contre-offensive souterraine est en marche. Une contre-offensive qui est loin de se limiter à celle des mouvements “ anti-mondialisation ”. Les formes de cette “ nouvelle radicalité ” sont multiples et très diverses : Ceux qui les portent partagent, des traits communs : ils s'inscrivent en rupture par rapport à l'individualisme triomphant des dernières décennies et le néolibéralisme n'est plus pour eux un “ horizon indépassable ”. Ils rompent également avec les formes anciennes de la contestation : ils n'agissent plus en fonction de modèles de société prédéfinis ou de directives d'un parti à la conquête du pouvoir. C'est un nouveau “ désir de lien ” que recherchent aujourd'hui des millions de personnes à travers le monde, qui a commencé à saper le projet majeur du capitalisme, celui d'un monde unique et centralisé. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 122  pages
  • Dimensions :  0.8cmx13.2cmx20.0cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : Sur le vif
  • ISBN :  2707156094
  • EAN13 :  9782707156099
  • Classe Dewey :  322.44
  • Langue : Français

D'autres livres de Miguel Benasayag

Le mythe de l'individu

Face à la "°crise des valeurs°" et à la "°perte des repères ", l'individu semble être devenu le dernier rempart. Création de la modernité, l'autonomie du sujet social est perçue comme le symbole même de la liberté. C'est ce mythe inquestionné que Miguel Benasayag remet en cause dans ...

Eloge du conflit

Dans les sociétés occidentales hyperformatées, l'idée même du conflit n'a plus de place. Les conceptions de la vie commune tendent vers l'intolérance à toute opposition. Le minoritaire doit se soumettre à la majorité et, de plus en plus, contestataires et dissidents semblent relever de [...

La santé à tout prix : Médecine et biopouvoir

La santé à tout prix ! voilà la nouvelle sagesse qui semble diriger nos vies. L'état de chacun de nos organes est devenu le centre de nos préoccupations. Simple effet d'un individualisme croissant. symptôme d'un pays riche, conséquence d'une technique médicale en progrès constant... Tout...

Organismes et artefacts : Vers la virtualisation du vivant ?

Depuis les années 1980, la recherche sur la vie et l'intelligence artificielles a permis des avancées spectaculaires dans la fabrication d'artefacts inspirés du vivant. Grâce au génie génétique et aux neurosciences, des chercheurs annoncent la possibilité d'" améliorer" la nature [....]...

Voir tous les livres de Miguel Benasayag

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Résister, c'est créer

Depuis quelques années, dans les sociétés du Nord comme dans celles du sud, une contre-offensive souterraine est en marche. Une contre-offensive qui est loin de se limiter à celle des mouvements “ anti-mondialisation ”. Les formes de cette “ nouvelle radicalité ” sont multiples et très diverses : Ceux qui les portent partagent, des traits communs : ils s’inscrivent en rupture par rapport à l’individualisme triomphant des dernières décennies et le néolibéralisme n’est plus pour eux un “ horizon indépassable ”. Ils rompent également avec les formes anciennes de la contestation : ils n’agissent plus en fonction de modèles de société prédéfinis ou de directives d’un parti à la conquête du pouvoir. C’est un nouveau “ désir de lien ” que recherchent aujourd’hui des millions de personnes à travers le monde, qui a commencé à saper le projet majeur du capitalisme, celui d’un monde unique et centralisé. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.