share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le vocabulaire latin de la philosophie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le vocabulaire latin de la philosophie

Le vocabulaire latin de la philosophie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le vocabulaire latin de la philosophie "

Présentation de Le vocabulaire latin de la philosophie

N'en déplaise aux hellénomaniaques, il y eut aussi des philosophes romains, il y eut même des Romains, comme Marcus Tullius Cicero, pour oser, parce quelle était claire, précise, belle enfin, philosopher dans leur propre langue. Ainsi le latin, langue d'un peuple, " amoureux et avide de races étrangères " selon la formule célèbre de Nietzsche, devint en Occident, pour presque deux mille ans, la langue vivante de la philosophie, celle de saint Augustin, de saint Thomas, de Ficin, de Descartes, de Spinoza, de Leibniz. Dans ce Vocabulaire latin de la philosophie le dessein est triple : établir des ponts avec la terminologie grecque, faire apparaître les équivoques possibles, mais, avant tout, illustrer les divers sens de chaque mot, d'Absolutus à Voluptas. D'où l'abondance des citations ou, à défaut, des références, car il s'agit de procurer au lecteur, souvent réduit à lire les textes philosophiques latins en traduction, un instrument d'accès aux originaux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 143  pages
  • Dimensions :  1.0cmx14.4cmx18.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Ellipses Marketing Paru le
  • Collection : Vocabulaire de...
  • ISBN :  2729824022
  • EAN13 :  9782729824020
  • Classe Dewey :  140
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Michel Fontanier

Lexicon

Ennius, l'un des premiers grands poètes de Rome, aimait à dire qu'il avait trois cœurs, parce qu'il savait, outre la langue de son enfance, le grec et le latin. A trop cloisonner les disciplines l'Université française risque de se couper d'une tradition humaniste européenne, si brillamment ...

Le latin en 15 leçons

Cette méthode se compose de quinze leçons, modulables selon le temps dont dispose le lecteur : elles permettent un apprentissage accéléré de la langue, sur une seule année universitaire. Chaque exposé grammatical théorique - aussi complet et succinct que possible - est suivi d'une partie ...

Le grec en 15 leçons

Cette méthode se compose, comme ses jumelles latine et hébraïque parues dans la même collection, de quinze leçons, modulables selon le temps dont dispose le lecteur. Elle permet, au lecteur assidu, un apprentissage accéléré de la langue, sur une seule année. Chaque exposé grammatical [....

Voir tous les livres de Jean-Michel Fontanier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le vocabulaire latin de la philosophie

N'en déplaise aux hellénomaniaques, il y eut aussi des philosophes romains, il y eut même des Romains, comme Marcus Tullius Cicero, pour oser, parce quelle était claire, précise, belle enfin, philosopher dans leur propre langue. Ainsi le latin, langue d'un peuple, " amoureux et avide de races étrangères " selon la formule célèbre de Nietzsche, devint en Occident, pour presque deux mille ans, la langue vivante de la philosophie, celle de saint Augustin, de saint Thomas, de Ficin, de Descartes, de Spinoza, de Leibniz. Dans ce Vocabulaire latin de la philosophie le dessein est triple : établir des ponts avec la terminologie grecque, faire apparaître les équivoques possibles, mais, avant tout, illustrer les divers sens de chaque mot, d'Absolutus à Voluptas. D'où l'abondance des citations ou, à défaut, des références, car il s'agit de procurer au lecteur, souvent réduit à lire les textes philosophiques latins en traduction, un instrument d'accès aux originaux.