share_book
Envoyer cet article par e-mail

Chroniques américaines

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Chroniques américaines

Chroniques américaines

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Chroniques américaines"

Présentation de Chroniques américaines

Pauline Kael (1919-2001) est certainement la critique de cinéma la plus célèbre et la plus controversée des Etats-Unis. Pendant près de quatre décennies, principalement dans les pages du New Yorker. elle a fait - et défait - les réputations de bon nombre de metteurs en scène et acteurs. Elle fut en particulier l'un des principaux artisans, à la fin des années 1960, de la promotion d'un certain cinéma européen Icelui de Jean-Luc Godard, de Bernardo Bertolucci...), puis de l'émergence des cinéastes du Nouvel Hollywood Ide Francis Ford Coppola à Robert Altman en passant par Martin Scorsese). Ses critiques virulentes du système des studios, de ses travers mercantiles, et ses descentes en flammes de certains réalisateurs, comme Stanley Kubrick, John Cassavetes ou Clint Eastwood, sont restées célèbres. Depuis Bannie and Clyde jusqu'aux Portes du Paradis, en passant par Le Parrain, Shampoo, Taxi Driver, ou encore Nashville, les articles réunis dans ce volume consacré au cinéma américain dépassent largement la simple critique de films pour illuminer toute une époque qui, de la fin des années 1960 au début des années 1980, aura vu la société et le cinéma se transformer en profondeur. D'une plume jamais tiède. Pauline Kael porte aux nues, dénonce, égratigne, assassine, se passionne, toujours avec une insolence réjouissante. un enthousiasme communicatif et, plus que tout, un amour inconditionnel du cinéma.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 569  pages
  • Dimensions :  4.2cmx14.0cmx21.4cm
  • Poids : 1102.2g
  • Editeur :   Sonatine Paru le
  • ISBN :  2355840199
  • EAN13 :  9782355840197
  • Classe Dewey :  791
  • Langue : Français

D'autres livres de Pauline Kael

Chroniques européennes

Dans ce volume consacré au cinéma européen. Pauline Kael accompagne pour le meilleur, et parfois pour le pire, la carrière de cinéastes aussi talentueux que François Truffaut, Jean Eustache. Bertrand Blier, Alain Resnais, Luis Brime. Ingmar Bergman ou encore David Lean. D'une plume jamais [...

Voir tous les livres de Pauline Kael

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Chroniques américaines

Pauline Kael (1919-2001) est certainement la critique de cinéma la plus célèbre et la plus controversée des Etats-Unis. Pendant près de quatre décennies, principalement dans les pages du New Yorker. elle a fait - et défait - les réputations de bon nombre de metteurs en scène et acteurs. Elle fut en particulier l'un des principaux artisans, à la fin des années 1960, de la promotion d'un certain cinéma européen Icelui de Jean-Luc Godard, de Bernardo Bertolucci...), puis de l'émergence des cinéastes du Nouvel Hollywood Ide Francis Ford Coppola à Robert Altman en passant par Martin Scorsese). Ses critiques virulentes du système des studios, de ses travers mercantiles, et ses descentes en flammes de certains réalisateurs, comme Stanley Kubrick, John Cassavetes ou Clint Eastwood, sont restées célèbres. Depuis Bannie and Clyde jusqu'aux Portes du Paradis, en passant par Le Parrain, Shampoo, Taxi Driver, ou encore Nashville, les articles réunis dans ce volume consacré au cinéma américain dépassent largement la simple critique de films pour illuminer toute une époque qui, de la fin des années 1960 au début des années 1980, aura vu la société et le cinéma se transformer en profondeur. D'une plume jamais tiède. Pauline Kael porte aux nues, dénonce, égratigne, assassine, se passionne, toujours avec une insolence réjouissante. un enthousiasme communicatif et, plus que tout, un amour inconditionnel du cinéma.