share_book
Envoyer cet article par e-mail

A la découverte du paysage vernaculaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A la découverte du paysage vernaculaire

A la découverte du paysage vernaculaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A la découverte du paysage vernaculaire"

Présentation de A la découverte du paysage vernaculaire

L'oeuvre de John Brinckerhoff Jackson reste peu connue des lecteurs français. Pourtant, pendant près d'un demi-siècle, Jackson a joué aux Etats-Unis un rôle de premier plan dans la constitution d'un champ de réflexion théorique et historique nouveau : le paysage. Formé à la culture des paysages européens, par ses voyages dans l'Europe d'avant-guerre et par ses lectures des géographes français, Jackson a fait partie, après 1945, de ceux qui ont fondé l'enseignement et la recherche sur les paysages américains, dont il a perçu, et promu, la véritable originalité. A la découverte du paysage vernaculaire est le premier livre de Jackson traduit en France. L'auteur y définit tout d'abord le paysage : avant d'être contemplé et apprécié esthétiquement, il est produit et habité par les hommes, qui organisent collectivement, selon le principe du bien-être, leur cadre d'existence sur la Terre. Il nous livre ensuite une distinction fondamentale entre le "paysage politique" (produit par le pouvoir) et le "paysage vernaculaire" (fabriqué localement par les habitants) qui révèle deux manières d'aménager l'espace à travers l'histoire. Il observe aussi, avec humour, le devenir des paysages contemporains : les parcs publics, l'habitat mobile... et y voit, avec confiance, de nouvelles formes de la conscience paysagère où habiter ne se confond plus nécessairement avec demeurer. Enfin, évoquant ses souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle il a participé en tant qu'officier de renseignements, il montre en quoi l'intérêt pour le paysage est d'abord l'expression d'un attachement pour le monde

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 277  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.2cmx23.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • ISBN :  2742745033
  • EAN13 :  9782742745036
  • Classe Dewey :  712.097 3
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de A la découverte du paysage vernaculaire

L'œuvre de John Brinckerhoff Jackson reste peu connue des lecteurs français. Pourtant, pendant près d'un demi-siècle, Jackson a joué aux Etats-Unis un rôle de premier plan dans la constitution d'un champ de réflexion théorique et historique nouveau : le paysage. Formé à la culture des paysages européens, par ses voyages dans l'Europe d'avant-guerre et par ses lectures des géographes français, Jackson a fait partie, après 1945, de ceux qui ont fondé l'enseignement et la recherche sur les paysages américains, dont il a perçu, et promu, la véritable originalité. A la découverte du paysage vernaculaire est le premier livre de Jackson traduit en France. L'auteur y définit tout d'abord le paysage : avant d'être contemplé et apprécié esthétiquement, il est produit et habité par les hommes, qui organisent collectivement, selon le principe du bien-être, leur cadre d'existence sur la Terre. Il nous livre ensuite une distinction fondamentale entre le "paysage politique" (produit par le pouvoir) et le "paysage vernaculaire" (fabriqué localement par les habitants) qui révèle deux manières d'aménager l'espace à travers l'histoire. Il observe aussi, avec humour, le devenir des paysages contemporains : les parcs publics, l'habitat mobile... et y voit, avec confiance, de nouvelles formes de la conscience paysagère où habiter ne se confond plus nécessairement avec demeurer. Enfin, évoquant ses souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle il a participé en tant qu'officier de renseignements, il montre en quoi l'intérêt pour le paysage est d'abord l'expression d'un attachement pour le monde