share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ecrits autobiographiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ecrits autobiographiques

Ecrits autobiographiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ecrits autobiographiques"

Présentation de Ecrits autobiographiques

Ce volume rassemble la plupart des textes autobiographiques de Walter Benjamin. De 1906 à samort, Benjamin, sans avoir, semble-t-il, tenu régulièrement de journal, obéit à sa propreinjonction : « Ne laisse passer aucune pensée incognito, et tiens ton carnet de notes avec autantde rigueur que les autorités tiennent les registres des étrangers ». Ce registre, Benjamin l'ouvre àl'occasion de voyages (Italie), d'une rencontre importante (Brecht) ou lorsque affluent lessouvenirs d'enfance : c'est alors la Chronique berlinoise, d'autant plus précieuse qu'elle n'estrythmée que par l'épiphanie du souvenir. On sait que Benjamin proscrivait le « je » de ses textes ;s'il semble déroger à cette règle ici, c'est au moyen de la note, où celui qui écrit se tait pour laisserparler les choses et fixer les idées au moment où elles surgissent. Ces textes, souvent fragmentaires, témoignent par leur diversité de la cohérence d'une pensée ; ils ne livrent pas seulement les matériaux infatigablement recherchés des chantiers à venir, ils donnent à lire le parcours d'une vie où les crises personnelles font souvent entendre leur écho.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 434  pages
  • Dimensions :  2.6cmx10.6cmx17.6cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Christian Bourgois Editeur Paru le
  • Collection : Titres
  • ISBN :  2267021838
  • EAN13 :  9782267021837
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Benjamin Walter

Oeuvres, tome 3

Trois grands thèmes irriguent l'œuvre de Walter Benjamin, s'entraînent, se recoupent, se recouvrent, sinon au fil des ans se contredisent : une philosophie du langage, d'abord, une philosophie de l'art, une philosophie de l'histoire. Trois préoccupations qui définissent le rapport de [....]...

Oeuvre, tome 2

Y a-t-il une unité de la pensée de Walter BenjaminIl écrivit un jour : " Ma pensée se rapporte à la théologie comme le buvard à l'encre : elle en est totalement imbibée. Mais s'il ne tenait qu'au buvard, il ne resterait rien de ce qui est écrit. "De fait, saisir l'unité de la pensée de...

Oeuvres 1

Walter Benjamin (1892-1940), l'un des rares penseurs contemporains qui comptent dans le monde international de la pensée, échappe aux querelles d'écoles, survit aux modes, passe pour une référence obligée. Cette résistance au temps tient à la fois aux qualités littéraires de ses [....]...

Voir tous les livres de Benjamin Walter

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ecrits autobiographiques

Ce volume rassemble la plupart des textes autobiographiques de Walter Benjamin. De 1906 à samort, Benjamin, sans avoir, semble-t-il, tenu régulièrement de journal, obéit à sa propreinjonction : « Ne laisse passer aucune pensée incognito, et tiens ton carnet de notes avec autantde rigueur que les autorités tiennent les registres des étrangers ». Ce registre, Benjamin l'ouvre àl'occasion de voyages (Italie), d'une rencontre importante (Brecht) ou lorsque affluent lessouvenirs d'enfance : c'est alors la Chronique berlinoise, d'autant plus précieuse qu'elle n'estrythmée que par l'épiphanie du souvenir. On sait que Benjamin proscrivait le « je » de ses textes ;s'il semble déroger à cette règle ici, c'est au moyen de la note, où celui qui écrit se tait pour laisserparler les choses et fixer les idées au moment où elles surgissent. Ces textes, souvent fragmentaires, témoignent par leur diversité de la cohérence d'une pensée ; ils ne livrent pas seulement les matériaux infatigablement recherchés des chantiers à venir, ils donnent à lire le parcours d'une vie où les crises personnelles font souvent entendre leur écho.