share_book
Envoyer cet article par e-mail

Résister

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Résister

Résister

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 41,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Résister"

Sous ce titre sont regroupés plusieurs essais inédits de Henry David Thoreau, qui viennent compléter et prolonger sa théorie philosophique développée dans sa fameuse Désobéissance civile.

Thoreau, qui ne fut pas l’ermite dans les bois que la postérité voudrait voir en lui, mais un acteur des combats politiques de son temps, dénonce les risques d’un pacifisme passif, s’en prend aux conservateurs et réformateurs de tout poils et prône un engagement concret, parfois jusqu’au-boutiste, qui surprendra plus d’un de ses lecteurs. Bien qu’adepte d’un transcendantalisme individualiste, il n’a cessé de réfléchir à la façon d’améliorer la société et le gouvernement.


Biographie de l'auteur :


Né à Concord dans le Massachussetts, en 1817, David Henry Thoreau commence son Journal – qu'il tiendra toute sa vie – en 1837 (l'année où il est diplômé de Harvard) et change de nom. Il s'appelle désormais Henry David et fréquente Ralph Waldo Emerson, Margaret Fuller, Jones Very et Bronson Alcott, les principales figures du mouvement transcendantaliste. Professeur à Concord, il démissionne rapidement car il est opposé aux châtiments corporels. Inspiré par Emerson, il devient l'un des membres influents du cercle transcendantaliste et lutte pour l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis. Entre 1845 et 1847, Thoreau va vivre dans une cabane près de Walden, au bord d’un lac, en lisière des bois. Il en tire un récit, Walden (1854). Pendant ce séjour, Thoreau écrira le deuxième livre publié de son vivant : A week on the Concord and Merrimack Rivers. Ses autres œuvres seront posthumes. Il décède en 1862 à Concord, à l’âge quarante-quatre ans.

Plusieurs titres sont parus aux Mille et une nuits : La Désobéissance civile (1997), De la marche (2003), La Vie sans principe (2004), Le Paradis à (re)conquérir (2005), La Moelle de la vie, 500 aphorismes (2006), De l’esclavage. Plaidoyer pour John Brown (2006).

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • Editeur :   Mille Et Une Nuits Paru le
  • ISBN :  2755506237
  • EAN13 :  9782755506235
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Henry-David Thoreau

Je vivais seul dans les bois

" Quand j'écrivis les pages suivantes, ou plutôt en écrivis le principal, je vivais seul, dans les bois, à un mille de tout voisinage, en une maison que j'avais bâtie moi-même, au bord de l'Etang de Walden, à Concord, Massachusetts, et ne devais ma vie qu'au travail de mes mains. J'habitai ...

Prix : 25 DH
La Moëlle de la vie

Henry David Thoreau (1812-1862) voulait " vivre profondément et sucer toute la moelle de la vie ". Sa vie et son œuvre sont une école de philosophie et de spiritualité. L'auteur de Walden a pratiqué la " désobéissance civile ", la " pauvreté volontaire " puis, en se retirant du monde, [.....

Prix : 34.3 DH

La désobéissance civile

Prix : 23.8 DH
De la marche

Cet éloge de la marche fait l'apologie de la valeur suprême de l'individu et de la communion avec la nature. Le bréviaire essentiel de l'éveil à soi. ...

Prix : 28.7 DH

Voir tous les livres de Henry-David Thoreau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Sous ce titre sont regroupés plusieurs essais inédits de Henry David Thoreau, qui viennent compléter et prolonger sa théorie philosophique développée dans sa fameuse Désobéissance civile.

Thoreau, qui ne fut pas l’ermite dans les bois que la postérité voudrait voir en lui, mais un acteur des combats politiques de son temps, dénonce les risques d’un pacifisme passif, s’en prend aux conservateurs et réformateurs de tout poils et prône un engagement concret, parfois jusqu’au-boutiste, qui surprendra plus d’un de ses lecteurs. Bien qu’adepte d’un transcendantalisme individualiste, il n’a cessé de réfléchir à la façon d’améliorer la société et le gouvernement.


Biographie de l'auteur :


Né à Concord dans le Massachussetts, en 1817, David Henry Thoreau commence son Journal – qu'il tiendra toute sa vie – en 1837 (l'année où il est diplômé de Harvard) et change de nom. Il s'appelle désormais Henry David et fréquente Ralph Waldo Emerson, Margaret Fuller, Jones Very et Bronson Alcott, les principales figures du mouvement transcendantaliste. Professeur à Concord, il démissionne rapidement car il est opposé aux châtiments corporels. Inspiré par Emerson, il devient l'un des membres influents du cercle transcendantaliste et lutte pour l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis. Entre 1845 et 1847, Thoreau va vivre dans une cabane près de Walden, au bord d’un lac, en lisière des bois. Il en tire un récit, Walden (1854). Pendant ce séjour, Thoreau écrira le deuxième livre publié de son vivant : A week on the Concord and Merrimack Rivers. Ses autres œuvres seront posthumes. Il décède en 1862 à Concord, à l’âge quarante-quatre ans.

Plusieurs titres sont parus aux Mille et une nuits : La Désobéissance civile (1997), De la marche (2003), La Vie sans principe (2004), Le Paradis à (re)conquérir (2005), La Moelle de la vie, 500 aphorismes (2006), De l’esclavage. Plaidoyer pour John Brown (2006).