share_book
Envoyer cet article par e-mail

Passe-moi l'ciel, tome 1

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Passe-moi l'ciel, tome 1

Passe-moi l'ciel, tome 1

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Passe-moi l'ciel, tome 1"

Présentation de Passe-moi l'ciel, tome 1

Le principe de Passe moi l'ciel est assez simple : le train train quotidien de Saint Pierre, gardien du Paradis selon la mythologie chrétienne. Les aficionados du journal de Spirou savourent ces gags depuis des années. Cocasse ou tendre, Janry croque les petits travers de la société céleste, comme un miroir qui condense les aberrations d'ici bas. Les saints du paradis ne sont pas si désincarnés, alcoolos, glandus ou supporters du club de foot "Sporting Paradis", leurs petitesses sont à la fois ridicules et sympathiques. Mais par contraste, c'est bien la longue file de trépassés qui paraît particulièrement absurde. En prenant les humains dans la seconde après leur passage à l'autre monde, Stuf et Janry relèvent un double défi. Dédramatiser la mort - bien sûr - en lui donnant la dimension passagère de toute religion eschatologique ; dramatiser la société des vivants, en se servant des morts violentes qui cristallisent les aberrations de l'époque. Tout le flon-flon de l'imagerie chrétienne reprend du service. Un fuite d'eau au ciel et il pleut des cordes chez les hommes ; et le meilleur copain de Saint Pierre est la Mort, un squelette en haillons avec sa grande faux tachée de sang. Les gags de tous les jours se suivent et ne ressemblent pas (souvent), mais c'est bien les humains qui conservent la palme de la farce. Un grand bestiaire des vanités, des petits pêchés et des vices majeurs défile devant les yeux las du cerbère céleste. On notera Adolf Pinocescu, infâme dictateur et bourreau envoyé illico en enfer. Dix minutes plus tard, c'est toute la troupe des diables, Lucifer en tête, qui vient supplier l'asile politique…--N.A.C.--

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Dimensions :  0.8cmx21.4cmx29.0cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Dupuis Paru le
  • Collection : Tous Publics
  • ISBN :  280012766X
  • EAN13 :  9782800127668
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de  Janry

Le Petit Spirou, Tome 15

Le P'tit Voyou tendre et malicieux le plus drôle de la BD revient vous booster la forme et le moral. Et, surprise ! Un nouveau venu fait son apparition : l'assistant de l'Abbé Langélusse, Malogrodo le sacristain, ex-banquier recyclé dans les bonnes oeuvres dévoile comment rebondir quand on ...

Voir tous les livres de  Janry

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Passe-moi l'ciel, tome 1

Le principe de Passe moi l'ciel est assez simple : le train train quotidien de Saint Pierre, gardien du Paradis selon la mythologie chrétienne. Les aficionados du journal de Spirou savourent ces gags depuis des années. Cocasse ou tendre, Janry croque les petits travers de la société céleste, comme un miroir qui condense les aberrations d'ici bas. Les saints du paradis ne sont pas si désincarnés, alcoolos, glandus ou supporters du club de foot "Sporting Paradis", leurs petitesses sont à la fois ridicules et sympathiques. Mais par contraste, c'est bien la longue file de trépassés qui paraît particulièrement absurde. En prenant les humains dans la seconde après leur passage à l'autre monde, Stuf et Janry relèvent un double défi. Dédramatiser la mort - bien sûr - en lui donnant la dimension passagère de toute religion eschatologique ; dramatiser la société des vivants, en se servant des morts violentes qui cristallisent les aberrations de l'époque. Tout le flon-flon de l'imagerie chrétienne reprend du service. Un fuite d'eau au ciel et il pleut des cordes chez les hommes ; et le meilleur copain de Saint Pierre est la Mort, un squelette en haillons avec sa grande faux tachée de sang. Les gags de tous les jours se suivent et ne ressemblent pas (souvent), mais c'est bien les humains qui conservent la palme de la farce. Un grand bestiaire des vanités, des petits pêchés et des vices majeurs défile devant les yeux las du cerbère céleste. On notera Adolf Pinocescu, infâme dictateur et bourreau envoyé illico en enfer. Dix minutes plus tard, c'est toute la troupe des diables, Lucifer en tête, qui vient supplier l'asile politique…--N.A.C.--