share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Pèlerins de l'enfer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Pèlerins de l'enfer

Les Pèlerins de l'enfer

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Pèlerins de l'enfer"

Présentation de Les Pèlerins de l'enfer

Il y a des têtes de morts dans les cimetières qui doivent rire de leurs vies manquées. (Texte figurant sur la bande du livre de l'édition de 1945.) A Bourg-en-Bresse en 1924, le Docteur Ferdinand Worms jouit auprès de sa clientèle et de ses confrères d'une réputation aussi considérable que justifiée. Quelques années avant la Première Guerre mondiale, il s'est laissé marier sans amour à la riche héritière d'un marchand de vins. Entre son épouse, Blanche, pour laquelle il n'éprouve qu'une solide affection, et leur fils François, qu'il aime tendrement, il mène une vie sentimentalement déserte. Aussi voue-t-il une ardeur exclusive à la médecine qu'il exerce comme un sacerdoce. Alors qu'il approche de la quarantaine et que sa femme attend un second enfant, il rencontre la fille d'un de ses malades, Claire Rogissard. Au bout d'un mois de soins quotidiens, le père Rogissard est guéri et sa fille regagne Paris où elle va rejoindre celui qu'elle aime et qui l'attend : ANGE SOLEIL. Ange se dit et se croit poète, musicien et compositeur. Il travaille à une symphonie dont il espère le succès et la gloire. En réalité, il n'a aucun talent et se laisse entretenir gentiment par Claire, complètement aveuglée par l'amour. Pendant qu'elle travaille dur, il vit paresseusement. Claire perd son emploi et revient chez son père à Bourg, emmenant dans ses bagages Ange qu'elle installe dans un hôtel. Le Docteur Worms, qui n'a jamais cessé de penser à la jeune femme et qui lui a avoué son amour, l'engage comme secrétaire, platoniquement satisfait de sa présence. Claire apprécie la bonté et la compétence de son nouveau patron et devient l'amie de sa femme, Blanche. Survient le drame : simultanément, le père de Claire apprend la présence d'Ange en ville et Blanche, sur le point d'accoucher, fait une chute dans l'escalier et meurt. Worms épouse Claire. Un marché entre eux s'établit : elle devient sa femme, et lui subvient à l'entretien d'Ange Soleil. Mais, dans cette petite ville de province, les gens jasent et le praticien perd la moitié de sa clientèle. Pour faire taire les bavards, il trouve du travail à Ange et décide de le recevoir chez lui. Peu à peu s'installe entre le trio une amitié bizarre. Quinze ans s'écoulent ainsi. Durant cette période, François, le fils de Ferdinand et de Blanche, est arrivé à l'âge adulte. Une tendre complicité s'installe entre Claire et le jeune homme, suscitant la jalousie des deux autres, Ferdinand et Ange. La période de l'Occupation est propice aux dénonciations et aux lettres anonymes. Ils monteront ensemble une machination pour perdre François. La Gestapo l'arrête. Ainsi commence la descente vers l'Enfer...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.6cmx20.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • ISBN :  2213614202
  • EAN13 :  9782213614205
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédéric Dard

Le hareng perd ses plumes

Tu prends : un vieux duc cacochyme, une grosse virago hystérique, un couple espagnol aimant les films porno, deux homosexuels amoureux, une oie blanche, deux gangsters (dont l'un est américain), quelques malfrats, pétasses et arnaqueurs en tout genre. Tu introduis San-Antonio et M. Blanc parmi ce...

Prix : 74 DH
Cocottes-minute

Tu as déjà acheté de la viande sous cellophane, toi ? Oui ? Ben, faut vivre avec son temps bouffe-merdique, que veux-tu. Mais des bites sous cellophane, t'en as déjà vu des bites sous cellophane ? Jamais ? Moi si ! Lis ce book et t'en auras plein la musette (plein l'amusette). Une aventure pare...

Prix : 74 DH

La main morte

Dans la boutique d'un énigmatique antiquaire, le jeune peintre Hubert Spage découvre une main de cire étonnante de réalisme. Il la trouve si belle qu'il l'achète. Dès le lendemain, il constate avec stupeur que des taches de peinture maculent les doigts de cette main, et que le tableau qu'il ...

Prix : 183 DH
La pelouse

Quoi de plus charmant qu'une idylle nouée sous le soleil de la Côte d'Azur ? C'est ce qui arrive à un voyageur de commerce sans histoire, Jean. Marie Valaise, tombé fou amoureux d'une jeune Anglaise. Mais la douce ingénue est mariée, hélas. Malheureuse, mais mariée. Et elle repart bientôt p...

Prix : 81 DH

Voir tous les livres de Frédéric Dard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les Pèlerins de l'enfer

Il y a des têtes de morts dans les cimetières qui doivent rire de leurs vies manquées. (Texte figurant sur la bande du livre de l'édition de 1945.) A Bourg-en-Bresse en 1924, le Docteur Ferdinand Worms jouit auprès de sa clientèle et de ses confrères d'une réputation aussi considérable que justifiée. Quelques années avant la Première Guerre mondiale, il s'est laissé marier sans amour à la riche héritière d'un marchand de vins. Entre son épouse, Blanche, pour laquelle il n'éprouve qu'une solide affection, et leur fils François, qu'il aime tendrement, il mène une vie sentimentalement déserte. Aussi voue-t-il une ardeur exclusive à la médecine qu'il exerce comme un sacerdoce. Alors qu'il approche de la quarantaine et que sa femme attend un second enfant, il rencontre la fille d'un de ses malades, Claire Rogissard. Au bout d'un mois de soins quotidiens, le père Rogissard est guéri et sa fille regagne Paris où elle va rejoindre celui qu'elle aime et qui l'attend : ANGE SOLEIL. Ange se dit et se croit poète, musicien et compositeur. Il travaille à une symphonie dont il espère le succès et la gloire. En réalité, il n'a aucun talent et se laisse entretenir gentiment par Claire, complètement aveuglée par l'amour. Pendant qu'elle travaille dur, il vit paresseusement. Claire perd son emploi et revient chez son père à Bourg, emmenant dans ses bagages Ange qu'elle installe dans un hôtel. Le Docteur Worms, qui n'a jamais cessé de penser à la jeune femme et qui lui a avoué son amour, l'engage comme secrétaire, platoniquement satisfait de sa présence. Claire apprécie la bonté et la compétence de son nouveau patron et devient l'amie de sa femme, Blanche. Survient le drame : simultanément, le père de Claire apprend la présence d'Ange en ville et Blanche, sur le point d'accoucher, fait une chute dans l'escalier et meurt. Worms épouse Claire. Un marché entre eux s'établit : elle devient sa femme, et lui subvient à l'entretien d'Ange Soleil. Mais, dans cette petite ville de province, les gens jasent et le praticien perd la moitié de sa clientèle. Pour faire taire les bavards, il trouve du travail à Ange et décide de le recevoir chez lui. Peu à peu s'installe entre le trio une amitié bizarre. Quinze ans s'écoulent ainsi. Durant cette période, François, le fils de Ferdinand et de Blanche, est arrivé à l'âge adulte. Une tendre complicité s'installe entre Claire et le jeune homme, suscitant la jalousie des deux autres, Ferdinand et Ange. La période de l'Occupation est propice aux dénonciations et aux lettres anonymes. Ils monteront ensemble une machination pour perdre François. La Gestapo l'arrête. Ainsi commence la descente vers l'Enfer...