share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les contre-réactionnaires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les contre-réactionnaires

Les contre-réactionnaires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les contre-réactionnaires "

Présentation de Les contre-réactionnaires

Ce livre est l'histoire d'une illusion devenue escroquerie : l'idéologie du progrès, ou progressisme. Il montre comment fut dévoyée une authentique pensée de l'émancipation pour devenir l'alibi d'entreprises politiques parfois criminelles. La grande simplification eut lieu dès le milieu du XIXe siècle. où le progressisme se figea en une utopie futuriste et scientiste tournée vers les " lendemains qui chantent ". Dès lors. l'idéal de la libération de l'humanité, comme celui d'un bonheur pour tous dans une société plus juste, subit une falsification dévastatrice dont le stalinisme fut le point culminant. Parallèlement, le progressisme n'a jamais cessé de justifier le productivisme et le culte de la croissance, responsables de la vandalisation de la planète. Le terrorisme intellectuel s'exerce aujourd'hui au nom de l'antifascisme, forme faible du progressisme, dans laquelle la visée d'émancipation a été remplacée par la pratique de la dénonciation. Lorsque l'antifascisme n'a plus de vrais fascismes à combattre, les campagnes de délation suppléent aux luttes de libération. Les nouveaux progressistes se contentent de faire la chasse au Mal politique, incarné par les " puissants ", les " dominants " et les " réactionnaires ". Ils ne prétendent plus " créer l'homme nouveau " ni " changer la vie ", ils se donnent pour seule ambition de barrer la route à la " réaction " ou à la " barbarie " dont le nouveau nom est l'Amérique, avec son " impérialisme " et son " libéralisme sauvage ". et bien sûr son diabolique allié, le " sionisme international ". Leur stock de slogans s'est enrichi de la mise en accusation des " néo-réacs ". Un nouveau conformisme s'est installé... Renouvelant en profondeur l'histoire des idées politiques, cet essai met au jour d'étranges filiations entre les totalitarismes d'hier et les pseudorésistances d'aujourd'hui.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 620  pages
  • Dimensions :  3.8cmx14.6cmx23.8cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Editions Denoël Paru le
  • Collection : Médiations
  • ISBN :  220725321X
  • EAN13 :  9782207253212
  • Classe Dewey :  320.5
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre-André Taguieff

Israël et la question juive

« Antisionistes de tous les pays, unissez-vous ! » Le conflit israélo-palestinien paraît plus vaste et oppose à des « criminels professionnels » la multitude intrépide des innocents mobilisés. Car s affirmer « pour la Palestine » c est se placer dans le camp du Bien : « il n y a pas [...

Le sens du progrès

Dès ses premières conceptualisations, aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'idée de progrès implique l'abolition des limites jusque-là imposées au savoir et au pouvoir de l'homme : l'humanité est indéfiniment perfectible, l'avenir ouvert et constellé de promesses. Maître de la nature, sujet [...

L'imaginaire du complot mondial

Nous vivons une époque où l'imaginaire du complot mondial semble se confondre avec l'imaginaire politique tel qu'il s'est mondialisé. On ne saurait s'étonner de constater que la croyance au complot donne l'Illusion d'expliquer ou de pouvoir expliquer certains événements paraissant [....]...

La nouvelle propagande anti-juive

Loin d'avoir disparu, la haine des Juifs est entrée dans un nouveau régime en se fixant sur Israël, cible d'une guerre médiatique de haute intensité. L'antisionisme radical, dont l'objectif est la destruction de l'État juif, représente en effet la dernière figure historique prise par la [...

Voir tous les livres de Pierre-André Taguieff

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les contre-réactionnaires

Ce livre est l'histoire d'une illusion devenue escroquerie : l'idéologie du progrès, ou progressisme. Il montre comment fut dévoyée une authentique pensée de l'émancipation pour devenir l'alibi d'entreprises politiques parfois criminelles. La grande simplification eut lieu dès le milieu du XIXe siècle. où le progressisme se figea en une utopie futuriste et scientiste tournée vers les " lendemains qui chantent ". Dès lors. l'idéal de la libération de l'humanité, comme celui d'un bonheur pour tous dans une société plus juste, subit une falsification dévastatrice dont le stalinisme fut le point culminant. Parallèlement, le progressisme n'a jamais cessé de justifier le productivisme et le culte de la croissance, responsables de la vandalisation de la planète. Le terrorisme intellectuel s'exerce aujourd'hui au nom de l'antifascisme, forme faible du progressisme, dans laquelle la visée d'émancipation a été remplacée par la pratique de la dénonciation. Lorsque l'antifascisme n'a plus de vrais fascismes à combattre, les campagnes de délation suppléent aux luttes de libération. Les nouveaux progressistes se contentent de faire la chasse au Mal politique, incarné par les " puissants ", les " dominants " et les " réactionnaires ". Ils ne prétendent plus " créer l'homme nouveau " ni " changer la vie ", ils se donnent pour seule ambition de barrer la route à la " réaction " ou à la " barbarie " dont le nouveau nom est l'Amérique, avec son " impérialisme " et son " libéralisme sauvage ". et bien sûr son diabolique allié, le " sionisme international ". Leur stock de slogans s'est enrichi de la mise en accusation des " néo-réacs ". Un nouveau conformisme s'est installé... Renouvelant en profondeur l'histoire des idées politiques, cet essai met au jour d'étranges filiations entre les totalitarismes d'hier et les pseudorésistances d'aujourd'hui.