share_book
Envoyer cet article par e-mail

Corps et biens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Corps et biens

Corps et biens

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Corps et biens"

Présentation de Corps et biens

Compagnon de route et enfant chéri du surréalisme à ses débuts, Robert Desnos en illustra l'âge d'or, entre 1922 et 1930 - période à peu près couverte par Corps et Biens. Archétype du poète prodige, le provocateur fougueux, l'amant passionné, le fantôme qui trouva la mort au camp de Trevezin en 1945 ou le tout jeune homme inspiré qui dictait des poèmes entiers durant son sommeil nous ouvre les portes d'un monde merveilleux : l'enfance d'un langage où tout est à réinventer, non seulement les mots, mais les rythmes et les images. Ces images, claquant comme des oriflammes, avec leurs automatismes savamment maîtrisés, font vibrer le vers, le tendent comme une corde qui chante au souffle d'une tempête continuelle. Car la voix de Desnos est avant tout un chant : classique ou moderne, nourrie de stridences et d'éclairs, jamais elle ne se départit d'un lyrisme omniprésent qui semble trouver ses échos dans les ténèbres d'une nuit ensoleillée, au plus profond de nos rêves. --Scarbo --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 305  pages
  • Dimensions :  1.4cmx12.4cmx17.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : La bibliothèque
  • ISBN :  2070306240
  • EAN13 :  9782070306244
  • Classe Dewey :  841.912
  • Langue : Français

D'autres livres de Robert Desnos

Chantefables. Chantefleurs. La Ménagerie de Tristan. Le parterre d'Hyacinthe. La Géométrie de Daniel

Un poète hors norme, touche-à-tout insatiable, illustré par un autre poète, surréaliste et enseignant en art. Robert Desnos par Jean-Claude Silbermann. Le mélange est détonnant, drôle, léger, traversé par l'humour et la fantaisie. La poésie de Desnos s'y prêtait aisément, Silbermann ...

Corps et biens de Desnos

Un essai : Étude approfondie d'un grand texte classique ou contemporain par un spécialiste de l'oeuvre : approche critique originale des multiples facettes du texte dans une présentation claire et rigoureuse. Un dossier : Bibliographie, chronologie, variantes, témoignages, extraits de presse....

Ecrits sur les peintres

Sont rassemblés ici divers écrits que Robert Desnos a consacrés aux peintres, de 1922 à 1944. A travers ces textes de fantaisie plus que de théorie se marquent des choix qui évoluent avec le temps. C'est d'abord le surréalisme dans les années 20, avec des variations sur la signature de Marce...

Voir tous les livres de Robert Desnos

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Corps et biens

Compagnon de route et enfant chéri du surréalisme à ses débuts, Robert Desnos en illustra l'âge d'or, entre 1922 et 1930 - période à peu près couverte par Corps et Biens. Archétype du poète prodige, le provocateur fougueux, l'amant passionné, le fantôme qui trouva la mort au camp de Trevezin en 1945 ou le tout jeune homme inspiré qui dictait des poèmes entiers durant son sommeil nous ouvre les portes d'un monde merveilleux : l'enfance d'un langage où tout est à réinventer, non seulement les mots, mais les rythmes et les images. Ces images, claquant comme des oriflammes, avec leurs automatismes savamment maîtrisés, font vibrer le vers, le tendent comme une corde qui chante au souffle d'une tempête continuelle. Car la voix de Desnos est avant tout un chant : classique ou moderne, nourrie de stridences et d'éclairs, jamais elle ne se départit d'un lyrisme omniprésent qui semble trouver ses échos dans les ténèbres d'une nuit ensoleillée, au plus profond de nos rêves. --Scarbo --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .