share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo"

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo"

L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo"

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 27,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 14 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo""

Présentation de L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo"

Sur le point de mourir, Bartholoméo Belvidéro demande à son fils don Juan de le ressusciter en lui appliquant sur le corps, dès qu'il aura rendu le dernier soupir, l'eau contenue dans un petit flacon de cristal. Mais plutôt que de sauver son père, don Juan ne pourrait-il pas se réserver à lui-même le précieux élixir ? C'est un dilemme comparable que met en scène El Verdugo - Le Bourreau - pendant la guerre que le Premier Empire livre à l'Espagne : le jeune Juanito acceptera-t-il d'obéir aux soldats français et de sauver sa tête et son nom en exécutant sa propre famille ? Ces deux nouvelles que Balzac fait paraître en 1830 avant de les remanier et de les intégrer aux Etudes philosophiques de La Comédie humaine, on les lira ici dans la noirceur de leur première version. Elle nous reconduit aux débuts du jeune écrivain romantique assez attentif à la sensibilité de ses lecteurs pour leur proposer un récit historique à la mode et un conte fantastique dans le goût satanique du jour : deux oeuvres où c'est la mort qui rôde - et la figure du parricide qui se dessine

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 94  pages
  • Dimensions :  0.6cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Libretti
  • ISBN :  2253193151
  • EAN13 :  9782253193159
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Honoré de Balzac

Le Père Goriot

" J'ai trouvé une idée merveilleuse. je serai un homme de génie ", s'exclame Balzac au moment où il écrit Le Père Goriot. Il venait d'imaginer La Comédie humaine, ce cycle romanesque dans lequel les mêmes personnages réapparaissent d'un roman à l'autre. Il venait de créer un monde, le ...

Prix : 22 DH
Le Père Goriot

L'œuvre de Balzac suivie d'un complément d'étude : des groupements de textes, les repères historiques, culturels et littéraires, l'étude du genre et une préparation au ...

Prix : 66 DH

Le père Goriot

Rastignac est un jeune provincial qui cherche à s'insérer dans la société parisienne. Il lui manque les manières et l'argent. Pour parvenir, il côtoie les femmes du monde, mais reste attaché à son voisin de la pension Vauquer, le père Goriot, vieillard malheureux abandonné de ses filles. ...

Prix : 25 DH
Le colonel chabert

Sauvé par miracle après avoir été laissé pour mort à la bataille d'Eylau, le colonel Chabert revient parmi les siens. Mais, loin d'être traité en héros, le vieux soldat passe désormais pour un fou. Incapable de prouver son identité, il s'acharne à quémander un droit à l'existence que ...

Prix : 25 DH

Voir tous les livres de Honoré de Balzac

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'Elixir de longue vie, suivi de "El Verdugo"

Sur le point de mourir, Bartholoméo Belvidéro demande à son fils don Juan de le ressusciter en lui appliquant sur le corps, dès qu'il aura rendu le dernier soupir, l'eau contenue dans un petit flacon de cristal. Mais plutôt que de sauver son père, don Juan ne pourrait-il pas se réserver à lui-même le précieux élixir ? C'est un dilemme comparable que met en scène El Verdugo - Le Bourreau - pendant la guerre que le Premier Empire livre à l'Espagne : le jeune Juanito acceptera-t-il d'obéir aux soldats français et de sauver sa tête et son nom en exécutant sa propre famille ? Ces deux nouvelles que Balzac fait paraître en 1830 avant de les remanier et de les intégrer aux Etudes philosophiques de La Comédie humaine, on les lira ici dans la noirceur de leur première version. Elle nous reconduit aux débuts du jeune écrivain romantique assez attentif à la sensibilité de ses lecteurs pour leur proposer un récit historique à la mode et un conte fantastique dans le goût satanique du jour : deux œuvres où c'est la mort qui rôde - et la figure du parricide qui se dessine