share_book
Envoyer cet article par e-mail

Michel-Ange

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Michel-Ange

Michel-Ange

  (Auteur)


Prix : 76,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Michel-Ange"

Présentation de Michel-Ange

" Guide fidèle de ma vocation, dès le berceau je reçus la beauté, qui pour les deux arts m'est lampe et miroir. Penser autrement est fausse opinion. Elle seule élève l'oeil vers le sublime qu'or je m'apprête ici à peindre et à sculpter. " Sculpteur, peintre, architecte, poète, le " Divin Michel-Ange " (1475-1564) incarne l'Homme universel de la Renaissance italienne. Remarqué à quinze ans par Laurent le Magnifique, il vécut entre Florence et Rome. Ses colères tinrent en respect sept papes pour lesquels il créa une oeuvre titanesque, en rédemption de son " péché d'imperfection ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 212  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.6cmx18.0cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Biographies
  • ISBN :  2070306860
  • EAN13 :  9782070306862
  • Classe Dewey :  709.031
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Michel-Ange

" Guide fidèle de ma vocation, dès le berceau je reçus la beauté, qui pour les deux arts m'est lampe et miroir. Penser autrement est fausse opinion. Elle seule élève l'œil vers le sublime qu'or je m'apprête ici à peindre et à sculpter. " Sculpteur, peintre, architecte, poète, le " Divin Michel-Ange " (1475-1564) incarne l'Homme universel de la Renaissance italienne. Remarqué à quinze ans par Laurent le Magnifique, il vécut entre Florence et Rome. Ses colères tinrent en respect sept papes pour lesquels il créa une œuvre titanesque, en rédemption de son " péché d'imperfection ".