share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'homme est un grand faisan sur terre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'homme est un grand faisan sur terre

L'homme est un grand faisan sur terre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'homme est un grand faisan sur terre"

Présentation de L'homme est un grand faisan sur terre

Roumanie. Depuis que le meunier Windisch veut émigrer, il voit la fin partout dans le village. Peut-être n'a-t-il pas tort. Les chants sont tristes, on voit la mort au fond des tasses, et chacun doit faire la putain pour vivre, a fortiori pour émigrer. Windisch a beau livrer des sacs de farine, et payer, le passeport promis se fait toujours attendre. Sa fille Amélie se donne au milicien et au pasteur, dans le même but. Un jour, ils partiront par l'ornière grise et lézardée que Windisch empruntait pour rentrer du moulin. Plus tard, ils reviendront, un jour d'été, en visite, revêtus des vêtements qu'on porte à l'Ouest, de chaussures qui les mettent en déséquilibre dans l'ornière de leur village, avec des objets de l'Ouest, signe de leur réussite sociale, et, « sur la joue de Windisch, une larme de verre ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 124  pages
  • Dimensions :  0.8cmx14.2cmx17.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Gallimard 
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070382389
  • EAN13 :  9782070382385
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Herta Müller

Le renard était déjà le chasseur

Dans la Roumanie de Ceausescu, Adina s'aperçoit que des inconnus découpent jour après jour, en son absence, la fourrure de renard qui décore son appartement. A cause de cette menace, la jeune enseignante proche d'auteurs-compositeurs dissidents se sait espionnée par les services secrets et déc...

Prix : 238 DH
La convocation

Traquée, harcelée, humiliée. Ainsi va la vie sous la dictature de Ceasescu. Et sa vie à elle c'est Albu, le commandant sadique qui la convoque quotidiennement pour des questions sans fin. C'est Paul, son mari, qui boit pour oublier. Et Lilly, son amie, qui meurt sous les balles. Pour ne pas ...

Prix : 81.25 DH

Le renard était déjà le chasseur

Tapie dans son existence rangée d'enseignante, Adina mène sa vie tant bien que mal sous la tyrannie de Ceasescu. Elle se pense à l'abri. Pourtant un détail troublant sème le doute : sa fourrure de renard semble être découpée un peu plus chaque jour. L'espionnerait-on ? Deviendrait-elle folle...

Prix : 81 DH
La bascule du souffle

Nous sommes en Roumanie, en janvier 1945 : la population germanophone de Transylvanie vit dans la peur de la déportation. Cette mesure, exigée par le nouvel allié soviétique de Bucarest, vise une population soupçonnée d'avoir soutenu l'Allemagne nazie pendant la guerre. Le jeune Léopold [....

Voir tous les livres de Herta Müller

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'homme est un grand faisan sur terre

Roumanie. Depuis que le meunier Windisch veut émigrer, il voit la fin partout dans le village. Peut-être n'a-t-il pas tort. Les chants sont tristes, on voit la mort au fond des tasses, et chacun doit faire la putain pour vivre, a fortiori pour émigrer. Windisch a beau livrer des sacs de farine, et payer, le passeport promis se fait toujours attendre. Sa fille Amélie se donne au milicien et au pasteur, dans le même but. Un jour, ils partiront par l'ornière grise et lézardée que Windisch empruntait pour rentrer du moulin. Plus tard, ils reviendront, un jour d'été, en visite, revêtus des vêtements qu'on porte à l'Ouest, de chaussures qui les mettent en déséquilibre dans l'ornière de leur village, avec des objets de l'Ouest, signe de leur réussite sociale, et, « sur la joue de Windisch, une larme de verre ».