share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ce que je n'ai pas pu dire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ce que je n'ai pas pu dire

Ce que je n'ai pas pu dire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ce que je n'ai pas pu dire "

Présentation de Ce que je n'ai pas pu dire

Les Mémoires du juge Bruguière : trente ans de lutte contre le terrorisme.« Mon combat contre le terrorisme a duré presque trente ans. Des années passionnantes mais dures et quelquefois dangereuses. Car, pour faire ce métier, je dirais accomplir cette mission, il faut accepter les épreuves. (...) Si j avais craint pour ma vie, je n aurais pas affronté Action directe, la RAF allemande et les organisations terroristes italiennes. Je n aurais pas combattu les réseaux islamistes radicaux (entre 1994 et 2001, près de 1 100 jeunes Français convertis ou d origine maghrébine sont partis pour l Afghanistan : par la suite, toutes les personnes que je vais croiser dans mes enquêtes y auront suivi des stages), je n aurais pas non plus, après neuf ans d efforts, d embûches, de menaces de tous ordres et d investigations sur tous les continents, clos l enquête sur l attentat contre le DC 10 d UTA et fait condamner certes par contumace six hauts responsables libyens. »Du réseau de Madame Claude, qui ébranla la République, à la folie meurtrière d un jeune Japonais dévorant une étudiante hollandaise, de l ultraviolence d Action directe aux attentats palestiniens comme celui de la rue des Rosiers durant les « années de plomb » de la France, de la main de Moscou armant des réseaux terroristes à l assassinat de Chapour Bakhtiar par les Iraniens, le juge Bruguière a eu accès aux plus importants dossiers, aux plus lourds secrets. Aujourd hui, il peut raconter... Passionnants, truffés de révélations inédites, ces Mémoires constituent une contribution unique à l Histoire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 496  pages
  • Dimensions :  4.2cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 739.4g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221114248
  • EAN13 :  9782221114247
  • Classe Dewey :  365
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ce que je n'ai pas pu dire

Les Mémoires du juge Bruguière : trente ans de lutte contre le terrorisme.« Mon combat contre le terrorisme a duré presque trente ans. Des années passionnantes mais dures et quelquefois dangereuses. Car, pour faire ce métier, je dirais accomplir cette mission, il faut accepter les épreuves. (...) Si j avais craint pour ma vie, je n aurais pas affronté Action directe, la RAF allemande et les organisations terroristes italiennes. Je n aurais pas combattu les réseaux islamistes radicaux (entre 1994 et 2001, près de 1 100 jeunes Français convertis ou d origine maghrébine sont partis pour l Afghanistan : par la suite, toutes les personnes que je vais croiser dans mes enquêtes y auront suivi des stages), je n aurais pas non plus, après neuf ans d efforts, d embûches, de menaces de tous ordres et d investigations sur tous les continents, clos l enquête sur l attentat contre le DC 10 d UTA et fait condamner certes par contumace six hauts responsables libyens. »Du réseau de Madame Claude, qui ébranla la République, à la folie meurtrière d un jeune Japonais dévorant une étudiante hollandaise, de l ultraviolence d Action directe aux attentats palestiniens comme celui de la rue des Rosiers durant les « années de plomb » de la France, de la main de Moscou armant des réseaux terroristes à l assassinat de Chapour Bakhtiar par les Iraniens, le juge Bruguière a eu accès aux plus importants dossiers, aux plus lourds secrets. Aujourd hui, il peut raconter... Passionnants, truffés de révélations inédites, ces Mémoires constituent une contribution unique à l Histoire.