share_book
Envoyer cet article par e-mail

La maison en pain d'épices

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La maison en pain d'épices

La maison en pain d'épices

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La maison en pain d'épices"

Présentation de La maison en pain d'épices

La Suède est frappée par une série de meurtres barbares. Seul point commun entre les victimes, leur âge : 44 ans. A première vue ces personnes ne se connaissaient pas, mais à mieux y regarder, leurs chemins se sont bel et bien croisés, il y a longtemps, dans la petite ville de Katrineholm. A l'époque, tous fréquentaient la même école. Et le souffre-douleur de la classe s'appelait Thomas Karlsson. Aujourd'hui, Thomas est un homme effacé, asocial, aigri et... toujours en vie. Autant dire le coupable idéal. Surtout qu'il a été aperçu rôdant près du domicile des victimes. Thomas l'avoue, il nourrit encore de la rancune, beaucoup de rancune même, à l'encontre de ses anciens tortionnaires. Seulement ce n'est pas lui qui les a tués, il le jure ! Ils l'ont pourtant roué de coups, humilié, insulté, tyrannisé... Ils ont brisé sa vie. Alors si ce n'est pas lui, qui ? Qui avait un meilleur mobile pour les assassiner ? Un roman tortueux, malicieux, d'une grande intensité, sur les dérives de l'enfance et de ses " espiègleries ". Le tout servi par une plume noire, affûtée comme une lame...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 298  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx21.4cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Fleuve Noir Paru le
  • ISBN :  2265089060
  • EAN13 :  9782265089068
  • Classe Dewey :  849
  • Langue : Français

D'autres livres de Carin Gerhardsen

Hanna était seule à la maison

Les policiers du commissariat d'Hammarby doivent agir vite. En très peu de temps, deux affaires de meurtre échouent sur le bureau du commissaire Conny Sjöberg. Une jeune fille, issue d'une famille à problèmes, est étranglée sur un ferry qui fait la liaison entre Stockholm et la Finlande. Sa p...

La maison en pain d'épices

Une série de meurtres barbares s'abat sur la Suède. Fait troublant : les victimes ont le même âge et ont fréquenté la même école. Le coupable idéal : Thomas, leur ancien souffre- douleur, aujourd'hui dévoré par la rancune. Le commissaire Sörjberg en est sûr. Pourtant Thomas jure qu'il e...

Hanna était seule à la maison

Carin Gerhardsen est née en Suède en 1962. Cette mathématicienne de formation a mis sa carrière de consultante en informatique entre parenthèses pour se consacrer à l'écriture de polars, une passion de longue date. Mariée et mère de deux enfants, elle vit actuellement à Stockholm. Après L...

La Dernière Carte

Carin Gerhardsen est née en Suède en 1962. Cette mathématicienne de formation, diplômée de l’Université d’Uppsala, a mis sa carrière de consultante en informatique entre parenthèses pour se consacrer à l’écriture. Passionnée depuis l’enfance par les enquêtes policières, c’est ...

Voir tous les livres de Carin Gerhardsen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La maison en pain d'épices

La Suède est frappée par une série de meurtres barbares. Seul point commun entre les victimes, leur âge : 44 ans. A première vue ces personnes ne se connaissaient pas, mais à mieux y regarder, leurs chemins se sont bel et bien croisés, il y a longtemps, dans la petite ville de Katrineholm. A l'époque, tous fréquentaient la même école. Et le souffre-douleur de la classe s'appelait Thomas Karlsson. Aujourd'hui, Thomas est un homme effacé, asocial, aigri et... toujours en vie. Autant dire le coupable idéal. Surtout qu'il a été aperçu rôdant près du domicile des victimes. Thomas l'avoue, il nourrit encore de la rancune, beaucoup de rancune même, à l'encontre de ses anciens tortionnaires. Seulement ce n'est pas lui qui les a tués, il le jure ! Ils l'ont pourtant roué de coups, humilié, insulté, tyrannisé... Ils ont brisé sa vie. Alors si ce n'est pas lui, qui ? Qui avait un meilleur mobile pour les assassiner ? Un roman tortueux, malicieux, d'une grande intensité, sur les dérives de l'enfance et de ses " espiègleries ". Le tout servi par une plume noire, affûtée comme une lame...