share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vingt minutes pour la mort

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vingt minutes pour la mort

Vingt minutes pour la mort

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vingt minutes pour la mort "

Présentation de Vingt minutes pour la mort

Le 6 février 1945, Robert Brasillach, journaliste et écrivain de renom, était fusillé pour intelligence avec l'ennemi. Philippe Bilger ne revient pas sur sa culpabilité mais retrace le parcours intellectuel de ce personnage sulfureux. Il met en lumière les ressorts intimes de l'écrivain collaborateur, les raisons tantôt explicites, tantôt obscures de ses dérives. Surtout, il pointe la justice expéditive qui a présidé au procès de cet intellectuel qu'il rejuge en sa qualité d'avocat général. Car on peut accabler Brasillach autant qu'on veut, rien ne parviendra à justifier cette froide résolution mise en oeuvre par une cour d'exception. Ambiguïté de la magistrature, lacunes de l'accusation, limites de la défense, dignité de l'accusé à l'audience, responsabilité de l'intellectuel en temps de guerre, antisémitisme et fureurs de l'Histoire, peine de mort programmée, grâce refusée : sans réhabiliter Brasillach, Philippe Bilger se fraye un chemin dans le maquis de cette destinée tragique et s'interroge : comment condamnerait-on Brasillach aujourd'hui ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 161  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx21.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : NOUV REGARD
  • ISBN :  2268070298
  • EAN13 :  9782268070292
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Bilger

Un avocat général s'est échappé

Philippe Bilger, avocat général à la cour d'assises de Paris, accusateur public si l'on préfère, affronte des criminels au nom de la société. À lui de convaincre le jury de leur infliger la juste peine. Comme il a la passion de comprendre les accusés, il a voulu dévoiler à travers ces pag...

Arrêt de mort

Un procès d'assises vu du box de l'accusé où l'auteur nous plonge avec émotion et lucidité dans l'obscurité des âmes et l'histoire d'un désastre. C'est en spectateur désabusé que l'accusé assiste à son propre procès. Comme au théâtre, il voit les protagonistes défiler. Le box dans le...

Etats d'âme et de droit

Philippe Bilger aborde en toute liberté les thèmes que sa sensibilité d'homme, sa curiosité de citoyen éclairé, sa passion de magistrat et son talent de polémiste l'ont incité à mettre sur la place publique. Rien de ce qui est démocratique ne lui est étranger et aucun ridicule n'échappe ...

J'ai le droit de tout dire !

Alain Finkielkraut contre les rappeurs, l'erreur judiciaire du procès d'Outreau, l'affaire des caricatures de Mahomet, les people et la politique... Voici des sujets en tout genre qui sont abordés sur " Justice au singulier ", le blog que Philippe Bilger, avocat général à la cour d'appel de Par...

Voir tous les livres de Philippe Bilger

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Vingt minutes pour la mort

Le 6 février 1945, Robert Brasillach, journaliste et écrivain de renom, était fusillé pour intelligence avec l'ennemi. Philippe Bilger ne revient pas sur sa culpabilité mais retrace le parcours intellectuel de ce personnage sulfureux. Il met en lumière les ressorts intimes de l'écrivain collaborateur, les raisons tantôt explicites, tantôt obscures de ses dérives. Surtout, il pointe la justice expéditive qui a présidé au procès de cet intellectuel qu'il rejuge en sa qualité d'avocat général. Car on peut accabler Brasillach autant qu'on veut, rien ne parviendra à justifier cette froide résolution mise en oeuvre par une cour d'exception. Ambiguïté de la magistrature, lacunes de l'accusation, limites de la défense, dignité de l'accusé à l'audience, responsabilité de l'intellectuel en temps de guerre, antisémitisme et fureurs de l'Histoire, peine de mort programmée, grâce refusée : sans réhabiliter Brasillach, Philippe Bilger se fraye un chemin dans le maquis de cette destinée tragique et s'interroge : comment condamnerait-on Brasillach aujourd'hui ?