share_book
Envoyer cet article par e-mail

Madame Chiang Kai-Shek

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Madame Chiang Kai-Shek

Madame Chiang Kai-Shek

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Madame Chiang Kai-Shek "

Présentation de Madame Chiang Kai-Shek

Cette première biographie en français de Madame Chiang Kai-shek révèle une vie hors du commun. Née Mayling Soong en 1898 à Shanghai, morte à 105 ans à New York, la première dame de la Chine républicaine joua un rôle si déterminant dans l'histoire de son pays qu'un journaliste put écrire : " Le plus grand homme d'Asie, c'est elle. " A partir de nombreuses sources inédites et d'enquêtes de terrain, Philippe Paquet corrige le jugement négatif trop volontiers porté sur le couple Chiang. À l'heure où, en Chine même, celui-ci fait l'objet d'une réhabilitation officielle pour son patriotisme et sa contribution à la modernisation du pays, l'auteur dépeint en Madame Chiang plus qu'une femme d'action, d'influence et de pouvoir, une véritable femme d'Etat. Chiang Kai-shek aurait-il connu le même destin sans sa femme ? Elle lui apporta l'argent de la bourgeoisie shanghaïenne, l'associa par alliance au père de la République, Sun Yat-sen, et lui procura, via le réseau missionnaire, une reconnaissance internationale. Sans la fascination des Américains pour cette Chinoise chrétienne éduquée aux Etats-Unis le soutien de Washington au Kuomintang n'aurait pas été aussi massif ni aussi durable. L'histoire de la Chine en aurait été changée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 776  pages
  • Dimensions :  4.0cmx15.4cmx23.4cm
  • Poids : 1102.2g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : SUITE DES TEMPS
  • ISBN :  2070129365
  • EAN13 :  9782070129362
  • Classe Dewey :  951
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Paquet

L'ABCédaire de la Chine

D'Adoption à Yang, ce livre vous explique (presque) tout ce que vous voulez savoir sur la Chine contemporaine, celle du quotidien des hommes et des femmes à l'aune des considérables bouleversements qui agitent leur vie en ce début de XXIe siècle. Précis et extrêmement bien documenté, il a é...

Voir tous les livres de Philippe Paquet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Madame Chiang Kai-Shek

Cette première biographie en français de Madame Chiang Kai-shek révèle une vie hors du commun. Née Mayling Soong en 1898 à Shanghai, morte à 105 ans à New York, la première dame de la Chine républicaine joua un rôle si déterminant dans l'histoire de son pays qu'un journaliste put écrire : " Le plus grand homme d'Asie, c'est elle. " A partir de nombreuses sources inédites et d'enquêtes de terrain, Philippe Paquet corrige le jugement négatif trop volontiers porté sur le couple Chiang. À l'heure où, en Chine même, celui-ci fait l'objet d'une réhabilitation officielle pour son patriotisme et sa contribution à la modernisation du pays, l'auteur dépeint en Madame Chiang plus qu'une femme d'action, d'influence et de pouvoir, une véritable femme d'Etat. Chiang Kai-shek aurait-il connu le même destin sans sa femme ? Elle lui apporta l'argent de la bourgeoisie shanghaïenne, l'associa par alliance au père de la République, Sun Yat-sen, et lui procura, via le réseau missionnaire, une reconnaissance internationale. Sans la fascination des Américains pour cette Chinoise chrétienne éduquée aux Etats-Unis le soutien de Washington au Kuomintang n'aurait pas été aussi massif ni aussi durable. L'histoire de la Chine en aurait été changée.