share_book
Envoyer cet article par e-mail

Keynes ou l'économiste citoyen

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Keynes ou l'économiste citoyen

Keynes ou l'économiste citoyen

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Keynes ou l'économiste citoyen"

Présentation de Keynes ou l'économiste citoyen

À l'heure où la loi des marchés assure le triomphe de l'économie et le déclin de la volonté politique, une relecture de Keynes s'imposait. Bernard Maris propose un autre regard sur celui que les manuels de macroéconomie ont réduit à un fournisseur de "recettes de cuisine de ministères", comme la relance budgétaire. Proche du courant post-keynésien, l'auteur s'emploie à redécouvrir les fondements du message de l'économiste anglais : l'économie de marché est foncièrement instable. Il y règne l'incertitude sur l'avenir, l'irrationalité et le mimétisme des comportements. Chômage, déséquilibres, bulles financières, caractérisent le capitalisme. Si Keynes reconnaît qu'il permet la satisfaction des besoins humains, l'accumulation du capital, "l'argent pour l'argent" ne saurait être la fin de l'activité humaine. Il faut remettre la cité au premier plan et "l'économie au vestiaire". Plus qu'une nouvelle interprétation, ce petit livre percutant présente l'homme Keynes dont les passions, les utopies et la vision du monde sont inséparables de la théorie. --Gery Dumoulin --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 99  pages
  • Dimensions :  0.8cmx11.2cmx21.0cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Les Presses De Sciences Po Paru le
  • Collection : La bibliotheque du citoyen
  • ISBN :  2724610377
  • EAN13 :  9782724610376
  • Classe Dewey :  330.156
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernard Maris

Lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles

Nouvelle édition mise à jour d'un pamphlet best-seller contre l'absurdité et l'arrogance du discours économique néo-libéral dominant dans certains médias, les institutions internationales et chez tous les gourous auto-proclamés économistes qui déversent chaque jour leurs « analyses [.....

Antiquoi ?

Bernard Maris a publié de nombreux ouvrages d'économie, ainsi que des romans - Le Journal, L'Enfant qui voulait être muet (Prix Leclerc des libraires en 2003). Professeur d'université en France et aux Etats-Unis, il anime la page économie de Charlie-Hebdo, sous le nom d'Oncle Bernard. Doté ...

Antimanuel d'économie

Peut-on échapper à l'économie ? Elle imprègne fart, le sport, le sexe et la guerre ; elle engage le quotidien de la ménagère comme celui du manager. La " marchandisation de la vie " devient l'hymne de l'époque, et les économistes sont ses farauds apôtres, capitaines autoproclamés à la ...

Voir tous les livres de Bernard Maris

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Keynes ou l'économiste citoyen

À l'heure où la loi des marchés assure le triomphe de l'économie et le déclin de la volonté politique, une relecture de Keynes s'imposait. Bernard Maris propose un autre regard sur celui que les manuels de macroéconomie ont réduit à un fournisseur de "recettes de cuisine de ministères", comme la relance budgétaire. Proche du courant post-keynésien, l'auteur s'emploie à redécouvrir les fondements du message de l'économiste anglais : l'économie de marché est foncièrement instable. Il y règne l'incertitude sur l'avenir, l'irrationalité et le mimétisme des comportements. Chômage, déséquilibres, bulles financières, caractérisent le capitalisme. Si Keynes reconnaît qu'il permet la satisfaction des besoins humains, l'accumulation du capital, "l'argent pour l'argent" ne saurait être la fin de l'activité humaine. Il faut remettre la cité au premier plan et "l'économie au vestiaire". Plus qu'une nouvelle interprétation, ce petit livre percutant présente l'homme Keynes dont les passions, les utopies et la vision du monde sont inséparables de la théorie. --Gery Dumoulin --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.