share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mémoires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mémoires

Mémoires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mémoires"

Présentation de Mémoires

Ici, pour la première fois, un Rockefeller parle des Rockefeller. Un nom mythique. Un nom qui est synonyme d'immense fortune, et qui représente mieux que personne un peuple qui n'a pas peur de ce mot, qui en connaît le prix. David Rockefeller aurait pu se contenter d'être un héritier. Son grand-père, en fondant en 1870 la Standard Oil, avait créé en quelques années un empire pétrolier, et fait de sa famille une des plus riches des Etats-Unis. Sa mère, une mécène fameuse de l'art moderne, était elle-même la fille du chef de la majorité républicaine au Sénat. Mais ce que son éducation lui avait donné, c'était le goût d'entreprendre. Président de la Chase Manhattan Bank, David Rockefeller décida d'élargir l'activité de la banque au-delà des Etats-Unis et chercha à nouer des relations de confiance avec tous les pays du monde. Ses voyages incessants, les négociations qu'il a conduites avec les grands dirigeants de tous les Etats, aussi bien avec Chou En-lai qu'avec Gorbatchev, avec Hussein de Jordanie qu'avec Anouar el-Sadate, tout cela a fait de lui une sorte d'ambassadeur extraordinaire des présidents américains depuis Eisenhower. Comme l'avait fait son père, il a multiplié les initiatives en vue de favoriser le dialogue entre les peuples, d'aider la recherche médicale, de contribuer à la sauvegarde des oeuvres d'art. Parmi tous les pays auxquels les Rockefeller ont généreusement accordé leur soutien, la France occupe une place privilégiée, comme en témoignent la restauration de la cathédrale de Reims, au lendemain de la Première Guerre mondiale, puis celle du château de Fontainebleau, enfin celle du château de Versailles, qu'ils ont en grande partie contribué à sauver.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 607  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.4cmx22.4cm
  • Poids : 739.4g
  • Editeur :   Editions De Fallois Paru le
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN :  2877065871
  • EAN13 :  9782877065870
  • Classe Dewey :  920
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Mémoires

Ici, pour la première fois, un Rockefeller parle des Rockefeller. Un nom mythique. Un nom qui est synonyme d'immense fortune, et qui représente mieux que personne un peuple qui n'a pas peur de ce mot, qui en connaît le prix. David Rockefeller aurait pu se contenter d'être un héritier. Son grand-père, en fondant en 1870 la Standard Oil, avait créé en quelques années un empire pétrolier, et fait de sa famille une des plus riches des Etats-Unis. Sa mère, une mécène fameuse de l'art moderne, était elle-même la fille du chef de la majorité républicaine au Sénat. Mais ce que son éducation lui avait donné, c'était le goût d'entreprendre. Président de la Chase Manhattan Bank, David Rockefeller décida d'élargir l'activité de la banque au-delà des Etats-Unis et chercha à nouer des relations de confiance avec tous les pays du monde. Ses voyages incessants, les négociations qu'il a conduites avec les grands dirigeants de tous les Etats, aussi bien avec Chou En-lai qu'avec Gorbatchev, avec Hussein de Jordanie qu'avec Anouar el-Sadate, tout cela a fait de lui une sorte d'ambassadeur extraordinaire des présidents américains depuis Eisenhower. Comme l'avait fait son père, il a multiplié les initiatives en vue de favoriser le dialogue entre les peuples, d'aider la recherche médicale, de contribuer à la sauvegarde des œuvres d'art. Parmi tous les pays auxquels les Rockefeller ont généreusement accordé leur soutien, la France occupe une place privilégiée, comme en témoignent la restauration de la cathédrale de Reims, au lendemain de la Première Guerre mondiale, puis celle du château de Fontainebleau, enfin celle du château de Versailles, qu'ils ont en grande partie contribué à sauver.