share_book
Envoyer cet article par e-mail

Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes

Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes

  (Auteur)


Prix : 121,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes"

Présentation de Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes

Discours de métaphysique et Monadologie sont parmi les plus célèbres opuscules de Leibniz. Le premier (fin 1 685-début 1686) marque le moment où le philosophe se déclare " satisfait " sur les questions fondamentales ; vingt-huit ans après, le second semble réunir les éléments d'un ultime bilan. Entre les deux textes, demeurés inédits du vivant de l'auteur qui ne leur a pas même donné le titre sous lequel la postérité les a retenus, il est d'usage commun d'identifier un seul et même système, tel qu'en lui-même : l'architecture globale demeurant identique (Dieu est le créateur ; corps, âmes et esprits sont hiérarchiquement ordonnés ; nulle interaction causale physique entre les êtres), seuls différeraient le vocabulaire et les points de vue. Or, montre Michel Fichant, s'il n'y a pas équivalence dans la terminologie, c'est qu'il n'y en a pas non plus dans la signification des concepts fondamentaux : la " substance individuelle " du Discours n'est pas la monade. C'est donc la genèse et l'élaboration de la métaphysique leibnizienne qu'il nous donne à voir dans cette édition inédite, où d'autres textes et des lettres mettent en perspective les deux opuscules majeurs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 516  pages
  • Dimensions :  2.6cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio essais
  • ISBN :  207032964X
  • EAN13 :  9782070329649
  • Classe Dewey :  193
  • Langue : Français

D'autres livres de Gottfried Wilhelm Leibniz

Nouveaux essais sur l'entendement humain

"J'ai lu le livre de ce célèbre Anglais, dont vous venez de parler. Je l'estime beaucoup, et j'y ai trouvé de belles choses. Mais il me semble qu'il faut aller plus avant, et qu'il faut même s'écarter de ses sentiments lorsqu'il en a pris qui nous bornent plus qu'il ne faut et ravalent un [....

Essais de Théodicée sur la bonté de Dieu, la liberté de l'homme et l'origine du mal

Pourquoi Dieu a-t-il créé un monde imparfait ? Parce qu'il a voulu les hommes libres, susceptibles par leur action de contribuer à son perfectionnement. Le Mal est donc un moindre mal, un mal en vue d'un mieux. Dieu est ainsi disculpé. Les Essais de théodicée(en grec, Dieu (théos) subit [...

Voir tous les livres de Gottfried Wilhelm Leibniz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Discours de métaphysique, suivi de Monadologie et Autres textes

Discours de métaphysique et Monadologie sont parmi les plus célèbres opuscules de Leibniz. Le premier (fin 1 685-début 1686) marque le moment où le philosophe se déclare " satisfait " sur les questions fondamentales ; vingt-huit ans après, le second semble réunir les éléments d'un ultime bilan. Entre les deux textes, demeurés inédits du vivant de l'auteur qui ne leur a pas même donné le titre sous lequel la postérité les a retenus, il est d'usage commun d'identifier un seul et même système, tel qu'en lui-même : l'architecture globale demeurant identique (Dieu est le créateur ; corps, âmes et esprits sont hiérarchiquement ordonnés ; nulle interaction causale physique entre les êtres), seuls différeraient le vocabulaire et les points de vue. Or, montre Michel Fichant, s'il n'y a pas équivalence dans la terminologie, c'est qu'il n'y en a pas non plus dans la signification des concepts fondamentaux : la " substance individuelle " du Discours n'est pas la monade. C'est donc la genèse et l'élaboration de la métaphysique leibnizienne qu'il nous donne à voir dans cette édition inédite, où d'autres textes et des lettres mettent en perspective les deux opuscules majeurs.