share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Justice

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Justice

La Justice

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Justice"

Présentation de La Justice

LA JUSTICE PAR ATLANDELe programme de Français/Philosophie des classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques offre cette année une apparente disparité. Deux uvres littéraires et une uvre philosophique s offrent à vous, comme de coutume dans cet enseignement. Mais quel point commun entre deux tragédies grecques du Ve siècle avant notre ère et un roman américain écrit au c ur de la Grande Dépression des années 1930 ? Quel lien réunit l Orestie d Eschyle (trilogie théâtrale de 458 av. J.-C.) et Les Raisins de la colère de John Steinbeck (roman publié en 1939) ? Et comment leur adjoindre la troisième uvre, philosophique celle-là, signée Pascal, cet éminent savant du XVIIe siècle : des extraits des Pensées suivies par Trois Discours sur la Condition des Grands ? Ces textes parus séparément en 1670, soit huit ans après la mort de Pascal, revêtent une forme inhabituelle et sont problématiques. Il n est pas certain que Pascal ait lui-même transcrit les Discours même s il est probable qu il les ait prononcés. Pour ce qui est des Pensées, il s agit de simples notes dont on ne parvient pas jusqu à aujourd hui à s accorder sur l ordre. Le classement retenu pour les concours est celui établi par Louis Lafuma au milieu du XXe siècle. Aucun des ouvrages disponibles dans le commerce à l heure où nous achevons ce volume ne le proposant, nous mettons en annexe à la disposition des étudiants un texte que nous avons établi à leur intention en respectant cet ordre, de fait le plus convaincant. Ces trois expériences de lecture qui vous sont offertes sont justifiées, dans le programme, par un thème commun, qui donne son titre au présent ouvrage : La justice . Les deux uvres littéraires et l ouvrage philosophique visent à nourrir votre réflexion sur le thème, à ancrer celle-ci dans des représentations imaginaires et à la confronter à une pensée plus conceptuelle. Pour reprendre une expression de Pascal, La justice est sujette à dispute . La justice est rarement simple, univoque, limpide. Si les mythes grecs ont une telle force qu ils nous parlent encore aujourd hui, c est qu ils transcrivent la complexité du monde, notamment en matière de justice où des légitimités contradictoires s affrontent. Si le roman de Steinbeck est parmi les uvres qui ont eu le plus grand impact sur leur époque, c est qu il en appelle aux fondements mêmes des sociétés démocratiques en dénonçant l inadéquation entre légalité et justice. Si des papiers épars et souvent énigmatiques laissés par Pascal sont devenus une référence, c est parce qu ils proposent un lien particulièrement subtil et original entre Dieu et les hommes, en particulier en matière de justice où tout semble opposer justice divine et justice temporelle. Chacune de ces trois uvres est une illustration des ambiguïtés et des contradictions de la justice. Le thème de la justice est extrêmement large. Il a trait au droit, à la philosophie, à la théologie, à la sphère du politique et au domaine social. C est une problématique structurante pour toute société. Et une question qui ne saurait laisser personne indifférent et sur laquelle les jurys s attendront à ce que les étudiants prennent position, s engagent. Est-ce que ce qui est juste est toujours souhaitable ? Qu est-ce qu une bonne justice ? L idée de justice est-elle universelle ? Quelles sont les sources de la justice ? La justice est-elle d abord un idéal, une norme ou une institution ? --Atlande

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  2.8cmx12.0cmx17.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Atlande Paru le
  • Collection : Clefs Concours-Histoire Moderne
  • ISBN :  2350301621
  • EAN13 :  9782350301624
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Michèle Narvaez

A la découverte des genres littéraires

Cet ouvrage de synthèse provoque une réflexion sur la notion de genre littéraire, sur l'évolution de ces genres au cours de l'histoire de la littérature française, sur les registres littéraires et les tonalités, et vise à aider les élèves à repérer ces registres et tonalités. Il [.....

Voir tous les livres de Michèle Narvaez

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La Justice

LA JUSTICE PAR ATLANDELe programme de Français/Philosophie des classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques offre cette année une apparente disparité. Deux uvres littéraires et une uvre philosophique s offrent à vous, comme de coutume dans cet enseignement. Mais quel point commun entre deux tragédies grecques du Ve siècle avant notre ère et un roman américain écrit au c ur de la Grande Dépression des années 1930 ? Quel lien réunit l Orestie d Eschyle (trilogie théâtrale de 458 av. J.-C.) et Les Raisins de la colère de John Steinbeck (roman publié en 1939) ? Et comment leur adjoindre la troisième uvre, philosophique celle-là, signée Pascal, cet éminent savant du XVIIe siècle : des extraits des Pensées suivies par Trois Discours sur la Condition des Grands ? Ces textes parus séparément en 1670, soit huit ans après la mort de Pascal, revêtent une forme inhabituelle et sont problématiques. Il n est pas certain que Pascal ait lui-même transcrit les Discours même s il est probable qu il les ait prononcés. Pour ce qui est des Pensées, il s agit de simples notes dont on ne parvient pas jusqu à aujourd hui à s accorder sur l ordre. Le classement retenu pour les concours est celui établi par Louis Lafuma au milieu du XXe siècle. Aucun des ouvrages disponibles dans le commerce à l heure où nous achevons ce volume ne le proposant, nous mettons en annexe à la disposition des étudiants un texte que nous avons établi à leur intention en respectant cet ordre, de fait le plus convaincant. Ces trois expériences de lecture qui vous sont offertes sont justifiées, dans le programme, par un thème commun, qui donne son titre au présent ouvrage : La justice . Les deux uvres littéraires et l ouvrage philosophique visent à nourrir votre réflexion sur le thème, à ancrer celle-ci dans des représentations imaginaires et à la confronter à une pensée plus conceptuelle. Pour reprendre une expression de Pascal, La justice est sujette à dispute . La justice est rarement simple, univoque, limpide. Si les mythes grecs ont une telle force qu ils nous parlent encore aujourd hui, c est qu ils transcrivent la complexité du monde, notamment en matière de justice où des légitimités contradictoires s affrontent. Si le roman de Steinbeck est parmi les uvres qui ont eu le plus grand impact sur leur époque, c est qu il en appelle aux fondements mêmes des sociétés démocratiques en dénonçant l inadéquation entre légalité et justice. Si des papiers épars et souvent énigmatiques laissés par Pascal sont devenus une référence, c est parce qu ils proposent un lien particulièrement subtil et original entre Dieu et les hommes, en particulier en matière de justice où tout semble opposer justice divine et justice temporelle. Chacune de ces trois uvres est une illustration des ambiguïtés et des contradictions de la justice. Le thème de la justice est extrêmement large. Il a trait au droit, à la philosophie, à la théologie, à la sphère du politique et au domaine social. C est une problématique structurante pour toute société. Et une question qui ne saurait laisser personne indifférent et sur laquelle les jurys s attendront à ce que les étudiants prennent position, s engagent. Est-ce que ce qui est juste est toujours souhaitable ? Qu est-ce qu une bonne justice ? L idée de justice est-elle universelle ? Quelles sont les sources de la justice ? La justice est-elle d abord un idéal, une norme ou une institution ? --Atlande