share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Mystères d'Udolphe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Mystères d'Udolphe

Les Mystères d'Udolphe

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Mystères d'Udolphe"

Présentation de Les Mystères d'Udolphe

Ann Radcliffe publie en 1794 The Mysteries of Udolpho. Les romantiques anglais, et les Victoriens, lui ont voué un culte. En France, Balzac, Hugo, Nodier, Féval, Sue, se souvinrent d'elle. On ignore ce qui a pu pousser cette petite bourgeoise à la vie ordinaire à raconter des histoires terrifiantes, qu'on appelle « gothiques » en Angleterre et « noires » en France parce qu'elles cherchent à provoquer la crainte chez les lecteurs. Émilie explore le château mystérieux, chandelle à la main, à minuit. La menace (surnaturelle?) est partout présente. Les séquestrations, les tortures ne sont pas loin. Quel est le dessein du maître des lieux? Quels sentiments éprouve la jeune fille pour son tuteur et geôlier? Qui épousera-t-elle, après cette quête de soi à travers les corridors du château, qui ressemblent à ceux de l'inconscient? Ce n'est pas pour rien qu'un chapitre porte en épigraphe ces mots de Shakespeare: « Je pourrais te dire une histoire dont le moindre mot te déchirerait le coeur. »

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 905  pages
  • Dimensions :  4.2cmx10.4cmx17.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070403777
  • EAN13 :  9782070403776
  • Classe Dewey :  823.6
  • Langue : Français

D'autres livres de Ann Radcliffe

The Romance of the Forest (Oxford World's Classics)

The Romance of the Forest (1791) heralded an enormous surge in the popularity of Gothic novels, in a decade that included Ann Radcliffe's later works, The Mysteries of Udolpho and The Italian. Set in Roman Catholic Europe of violent passions and extreme oppression, the novel follows the fate of its ...

A Sicilian Romance

Having ceased to sing, her fingers wandered over the lute in melancholy symphony, and for some moments she remained lost in the sweet sensations which the music and the scenery had inspired. She was awakened from her reverie, by a sigh that stole from among the trees, and directing her eyes whence i...

A Sicilian Romance

Having ceased to sing, her fingers wandered over the lute in melancholy symphony, and for some moments she remained lost in the sweet sensations which the music and the scenery had inspired. She was awakened from her reverie, by a sigh that stole from among the trees, and directing her eyes whence i...

The Romance of the Forest

He approached, and perceived the Gothic remains of an abbey: it stood on a kind of rude lawn, overshadowed by high and spreading trees, which seemed coeval with the building, and diffused a romantic gloom around. The greater part of the pile appeared to be sinking into ruins, and that, which had wit...

Voir tous les livres de Ann Radcliffe

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les Mystères d'Udolphe

Ann Radcliffe publie en 1794 The Mysteries of Udolpho. Les romantiques anglais, et les Victoriens, lui ont voué un culte. En France, Balzac, Hugo, Nodier, Féval, Sue, se souvinrent d'elle. On ignore ce qui a pu pousser cette petite bourgeoise à la vie ordinaire à raconter des histoires terrifiantes, qu'on appelle « gothiques » en Angleterre et « noires » en France parce qu'elles cherchent à provoquer la crainte chez les lecteurs. Émilie explore le château mystérieux, chandelle à la main, à minuit. La menace (surnaturelle?) est partout présente. Les séquestrations, les tortures ne sont pas loin. Quel est le dessein du maître des lieux? Quels sentiments éprouve la jeune fille pour son tuteur et geôlier? Qui épousera-t-elle, après cette quête de soi à travers les corridors du château, qui ressemblent à ceux de l'inconscient? Ce n'est pas pour rien qu'un chapitre porte en épigraphe ces mots de Shakespeare: « Je pourrais te dire une histoire dont le moindre mot te déchirerait le coeur. »