share_book
Envoyer cet article par e-mail

Luis Buñuel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Luis Buñuel

Luis Buñuel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Luis Buñuel"

Présentation de Luis Buñuel

L'oeuvre de Bunuel a une odeur de soufre. Le désir des hommes, aussi violent qu'inassouvi, est le centre de tous ses films. Son cinéma est aussi placé sous le double signe de la poésie surréaliste et de Freud. Il obéit à la logique du rêve et ses récits accueillent les images qui surgissent et s'enchaînent au rythme de l'inconscient. Sa liberté de ton et son indépendance radicale vis-à-vis de toutes les règles esthétiques, religieuses et sociales passent pour des provocations, et les sorties de nombre de ses films furent d'ailleurs synonymes de scandale, quand elles n'étaient pas tout simplement empêchées par la censure. Et pourtant, son oeuvre, qui s'étend des années vingt aux années soixante-dix, est riche aussi de sa diversité, marquée par l'histoire de son siècle et par ses rencontres, avec Federico Garcia Lorca ou Salvador Dali dans ses années de jeunesse et avec de grands producteurs, au Mexique ou en France. Paradoxe : Bunuel, considéré comme LE cinéaste espagnol, n'a tourné que cinq films en Espagne. Membre du groupe surréaliste, il débute par le cinéma muet d'avant-garde avec Un chien andalou et L'Age d'or, puis réalise un documentaire sur une région pauvre de l'Espagne, Terre sans pain. La guerre civile espagnole le conduit au Mexique où il réalise des films populaires et des mélodrames qui alternent avec des oeuvres plus personnelles comme Los Olvidados et La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz. C'est en France que se tourne sa dernière période avec Le journal d'une femme de chambre, Belle de jour, Tristana ou Le Charme discret de la bourgeoisie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 95  pages
  • Dimensions :  0.8cmx18.0cmx22.8cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Cahiers Du Cinéma Paru le
  • Collection : Grands cinéastes
  • ISBN :  2866425022
  • EAN13 :  9782866425029
  • Classe Dewey :  791
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Bergala

L'hypothèse cinéma

Il s'agit d'un livre de parti pris, d'intervention, à chaud écrit sur le vif par un praticien dans le feu de son action sur le terrain. Comment enseigner le cinéma dans le cadre de l'école ? L'art pour rester tel doit rester un ferment d'anarchie dans le système, une rencontre avec [....]...

Le cinéma comment ça va : Lettre à Fassbinder suivie de onze autres

Pendant un an Alain Bergala a écrit dans les Cahiers du cinéma tous les mois une lettre, singulière autant qu'universelle, à une personne, réelle et imaginaire à la fois. La forme lettre induit un échange plus personnel avec le lecteur, et permet aussi d'affirmer des opinions n'engageant que ...

Monika de Ingmar Bergman : Du rapport créateur-créature au cinéma

Harry et Monika sont deux jeunes gens ordinaires de Stockholm en 1952. Brimés dans leur travail, étouffant dans leurs familles, ils quittent tout pour l'utopie d'un été de liberté sur une île. Mais leur moment édénique va être de courte durée. Rencontre amoureuse et séparation : un film c...

Brune/Blonde : La chevelure féminine dans l'art et le cinéma

La chevelure féminine a suscité au fil des siècles d'innombrables créations plastiques et littéraires. Si elle a fourni d'inépuisables prétextes à peindre, photographier ou sculpter. Elle a aussi inspiré de grands cinéastes de la chevelure : Hitchcock, Mizoguchi, Bergman, Bunuel, Godard, L...

Voir tous les livres de Alain Bergala

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Luis Buñuel

L'œuvre de Bunuel a une odeur de soufre. Le désir des hommes, aussi violent qu'inassouvi, est le centre de tous ses films. Son cinéma est aussi placé sous le double signe de la poésie surréaliste et de Freud. Il obéit à la logique du rêve et ses récits accueillent les images qui surgissent et s'enchaînent au rythme de l'inconscient. Sa liberté de ton et son indépendance radicale vis-à-vis de toutes les règles esthétiques, religieuses et sociales passent pour des provocations, et les sorties de nombre de ses films furent d'ailleurs synonymes de scandale, quand elles n'étaient pas tout simplement empêchées par la censure. Et pourtant, son œuvre, qui s'étend des années vingt aux années soixante-dix, est riche aussi de sa diversité, marquée par l'histoire de son siècle et par ses rencontres, avec Federico Garcia Lorca ou Salvador Dali dans ses années de jeunesse et avec de grands producteurs, au Mexique ou en France. Paradoxe : Bunuel, considéré comme LE cinéaste espagnol, n'a tourné que cinq films en Espagne. Membre du groupe surréaliste, il débute par le cinéma muet d'avant-garde avec Un chien andalou et L'Age d'or, puis réalise un documentaire sur une région pauvre de l'Espagne, Terre sans pain. La guerre civile espagnole le conduit au Mexique où il réalise des films populaires et des mélodrames qui alternent avec des œuvres plus personnelles comme Los Olvidados et La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz. C'est en France que se tourne sa dernière période avec Le journal d'une femme de chambre, Belle de jour, Tristana ou Le Charme discret de la bourgeoisie.