share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital.

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital.

Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital.

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital. "

Présentation de Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital.

Le travail émotionnel appartient à la face cachée du travail infirmier. Travail implicite, non reconnu donc non rétribué, il est pourtant indispensable au bon déroulement des soins. Dans ce livre, l'auteur a étudié l'impact émotionnel du corps malade sur le soignant à partir de données d'observation et, surtout, de données recueillies par entretien auprès de soignants (infirmières et aides-soignantes) et de malades, complétées par la lecture de témoignages. Dans le corps à corps soignant-soigné, les perceptions sensorielles s'articulent à des processus cognitifs déclenchant simultanément chez le soignant jugement clinique et émotions à tonalité variable pouvant atteindre l'insoutenable. Cet impact émotionnel prend tout son sens à la lumière des théories anthropologiques : le malade est dans une position d'entre-deux, donc tabou, et le corps malade sous ses différentes facettes appartient au domaine sacré et représente un danger de contamination symbolique. C'est pour se protéger de ce risque, qui peut se manifester sous la forme d'un mimétisme symptomatologique, et pour respecter les normes d'expression émotionnelle instituées au sein de l'hôpital comme au sein de la société que les soignants déploient des mesures de prévention qui consistent pour l'essentiel en une mise à distance du malade. C'est notamment en opérant par le biais du rite une séparation franche entre les deux mondes, celui des malades et celui des soignants, que ces derniers se protègent de l'impact du corps malade. La mise au jour du travail émotionnel des soignants permet de donner du sens à des pratiques jugées incongrues voire inadmissibles, comme la violence. Pour l'auteur, prendre en compte cette dimension du travail est un facteur clé de l'humanisation des soins à l'hôpital.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 287  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.8cmx21.0cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Seli Arslan Paru le
  • Collection : Perspective soignante
  • ISBN :  2842760816
  • EAN13 :  9782842760816
  • Classe Dewey :  610.696
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le travail émotionnel des soignants à l'hôpital.

Le travail émotionnel appartient à la face cachée du travail infirmier. Travail implicite, non reconnu donc non rétribué, il est pourtant indispensable au bon déroulement des soins. Dans ce livre, l'auteur a étudié l'impact émotionnel du corps malade sur le soignant à partir de données d'observation et, surtout, de données recueillies par entretien auprès de soignants (infirmières et aides-soignantes) et de malades, complétées par la lecture de témoignages. Dans le corps à corps soignant-soigné, les perceptions sensorielles s'articulent à des processus cognitifs déclenchant simultanément chez le soignant jugement clinique et émotions à tonalité variable pouvant atteindre l'insoutenable. Cet impact émotionnel prend tout son sens à la lumière des théories anthropologiques : le malade est dans une position d'entre-deux, donc tabou, et le corps malade sous ses différentes facettes appartient au domaine sacré et représente un danger de contamination symbolique. C'est pour se protéger de ce risque, qui peut se manifester sous la forme d'un mimétisme symptomatologique, et pour respecter les normes d'expression émotionnelle instituées au sein de l'hôpital comme au sein de la société que les soignants déploient des mesures de prévention qui consistent pour l'essentiel en une mise à distance du malade. C'est notamment en opérant par le biais du rite une séparation franche entre les deux mondes, celui des malades et celui des soignants, que ces derniers se protègent de l'impact du corps malade. La mise au jour du travail émotionnel des soignants permet de donner du sens à des pratiques jugées incongrues voire inadmissibles, comme la violence. Pour l'auteur, prendre en compte cette dimension du travail est un facteur clé de l'humanisation des soins à l'hôpital.