share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les jardins et la pluie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les jardins et la pluie

Les jardins et la pluie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les jardins et la pluie "

Présentation de Les jardins et la pluie

Et si, bientôt, nous n'avions plus d'eau pour arroser nos jardins ? Alors que d'année en année l'utilisation de l'eau potable est de plus en plus réglementée et onéreuse, Nigel Dunnett et Andy Clayden proposent une solution révolutionnaire à la fois économique, écologique et esthétique : concevoir des " jardins de pluie ", c'est-à-dire des jardins qui utilisent exclusivement l'eau de pluie. Un jardin de pluie, c'est d'abord un jardin qui intègre l'eau, source de plaisir et de bien-être, dans une démarche esthétique naturaliste. Plus spécifiquement, l'expression désigne une dépression plantée, créée pour récupérer l'excès d'eau de ruissellement d'une maison ou d'un autre bâtiment et de son environnement paysager ; par extension, le terme désigne l'ensemble des éléments pouvant être utilisés pour optimiser chaque goutte de la pluie qui tombe sur une propriété.Généralement un double problème se pose : nous ne savons pas gérer l'eau excédentaire et polluée qui résulte de violentes pluies d'orage et, à l'inverse, nous manquons de stockage sur site en prévision des périodes de pénurie. Il faut donc dans un premier temps capter l'eau : pour cela, on peut avoir recours à des toitures végétalisées, particulièrement efficaces lors de fortes précipitations, puisque la végétation stocke et filtre une partie des eaux de ruissellement avant de les libérer petit à petit. Pour la canaliser, on utilisera des chaînes de pluie, des pieds de chute et des rigoles. Pour la stocker des tonneaux, des cuves, des réservoirs paysagers pour pluies d'orage, des collecteurs d'eaux pluviales ou encore des bassins de rétention. Parallèlement, des sols pavés perméables ou poreux, des bandes filtrantes et des dépressions plantées permettront d'infiltrer une bonne partie des eaux de ruissellement et d'absorber les polluants. Enfin, certaines catégories de plantes favoriseront la captation et la filtration de l'eau.Les Jardins et la pluie examine en détail chacun de ces éléments et donne toutes les informations pratiques nécessaires à leur mise en oeuvre, mettant ainsi ces formidables avancées à la portée du jardinier amateur. Il permettra également aux architectes, paysagistes et gestionnaires d'espaces verts de mettre l'accent sur la collecte, le transport, le stockage et la libération de l'eau de pluie, en un mot de travailler avec la nature plutôt que contre elle et d'aboutir à des réalisations à la fois esthétiques et durables.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 185  pages
  • Dimensions :  2.0cmx19.2cmx23.6cm
  • Poids : 680.4g
  • Editeur :   Editions Du Rouergue Paru le
  • Collection : ROUERGUE NATURE
  • ISBN :  2841568415
  • EAN13 :  9782841568413
  • Classe Dewey :  635.9
  • Langue : Français

D'autres livres de Nigel Dunnett

Toits et murs végétaux

Cette nouvelle édition revue et considérablement augmentée de Toits et murs végétaux fait le point des recherches les plus récentes, détaille toutes les étapes de la végétalisation des toitures et des façades, présente un grand nombre de réalisations ainsi que leur évolution dans le...

Toits et murs végétaux

Les toits d'herbage ont caractérisé l'architecture populaire de nombreuses régions du globe pendant des siècles. Avec le réchauffement de notre planète et les phénomènes extrêmes qui l'accompagnent et afin de privilégier une meilleure qualité de vie et de l'environnement de la [....]...

Toits et murs végétaux

Les toits d'herbage ont caractérisé l'architecture populaire de nombreuses régions du globe pendant des siècles. Avec le réchauffement de notre planète et les phénomènes extrêmes qui l'accompagnent et afin de privilégier une meilleure qualité de vie et de l'environnement de la [....]...

Voir tous les livres de Nigel Dunnett

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les jardins et la pluie

Et si, bientôt, nous n'avions plus d'eau pour arroser nos jardins ? Alors que d'année en année l'utilisation de l'eau potable est de plus en plus réglementée et onéreuse, Nigel Dunnett et Andy Clayden proposent une solution révolutionnaire à la fois économique, écologique et esthétique : concevoir des " jardins de pluie ", c'est-à-dire des jardins qui utilisent exclusivement l'eau de pluie. Un jardin de pluie, c'est d'abord un jardin qui intègre l'eau, source de plaisir et de bien-être, dans une démarche esthétique naturaliste. Plus spécifiquement, l'expression désigne une dépression plantée, créée pour récupérer l'excès d'eau de ruissellement d'une maison ou d'un autre bâtiment et de son environnement paysager ; par extension, le terme désigne l'ensemble des éléments pouvant être utilisés pour optimiser chaque goutte de la pluie qui tombe sur une propriété.Généralement un double problème se pose : nous ne savons pas gérer l'eau excédentaire et polluée qui résulte de violentes pluies d'orage et, à l'inverse, nous manquons de stockage sur site en prévision des périodes de pénurie. Il faut donc dans un premier temps capter l'eau : pour cela, on peut avoir recours à des toitures végétalisées, particulièrement efficaces lors de fortes précipitations, puisque la végétation stocke et filtre une partie des eaux de ruissellement avant de les libérer petit à petit. Pour la canaliser, on utilisera des chaînes de pluie, des pieds de chute et des rigoles. Pour la stocker des tonneaux, des cuves, des réservoirs paysagers pour pluies d'orage, des collecteurs d'eaux pluviales ou encore des bassins de rétention. Parallèlement, des sols pavés perméables ou poreux, des bandes filtrantes et des dépressions plantées permettront d'infiltrer une bonne partie des eaux de ruissellement et d'absorber les polluants. Enfin, certaines catégories de plantes favoriseront la captation et la filtration de l'eau.Les Jardins et la pluie examine en détail chacun de ces éléments et donne toutes les informations pratiques nécessaires à leur mise en œuvre, mettant ainsi ces formidables avancées à la portée du jardinier amateur. Il permettra également aux architectes, paysagistes et gestionnaires d'espaces verts de mettre l'accent sur la collecte, le transport, le stockage et la libération de l'eau de pluie, en un mot de travailler avec la nature plutôt que contre elle et d'aboutir à des réalisations à la fois esthétiques et durables.