share_book
Envoyer cet article par e-mail

La décroissance

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La décroissance

La décroissance

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La décroissance "

Présentation de La décroissance

Ce livre est un recueil de textes des années 70 qui vient à point dans le débat sur le développement durable. L'auteur applique à l'économie la deuxième loi de la thermodynamique. Celle-ci affirme que dans un système clos l'énergie transformable en travail mécanique ne peut que diminuer, le désordre ne peut qu'augmenter. Nicholas Georgescu-Roegen transpose cette loi physique à la terre et à l'activité humaine pour déraciner la vision mécaniste, ancrée chez les économistes de toutes les tendances, d'une activité économique conçue comme un cycle fermé sans pertes, voire capable de créer plus de richesses qu'il n'en consomme. Pour l'auteur, l'activité humaine ne peut que dégrader notre environnement, consommer irrémédiablement les matières premières, bref augmenter l'entropie, le désordre du système terre. Même si, bien sûr, il n'emploie pas le mot, il n'existe pas de développement durable pour Nicholas Georgescu-Roegen. L'idée d'un recyclage total aboutissant à une non-consommation globale de matières premières et d'énergie est une entropie contraire aux lois physiques : comment ramasser la gomme des pneus des voitures répandue sur les routes pour en faire du caoutchouc ? L'espèce humaine et le système terre n'échapperont pas aux lois générales de la physique : ce sont des systèmes qui naissent, se développent et meurent quand ils ont dégradé l'entropie disponible. Un point de vue dérangeant et convaincant qui n'a pas bien sûr pour finalité de justifier la poursuite des gaspillages actuels. L'auteur était un écologiste avant l'heure, mais qui peut nous éviter de nous donner à nouveau des objectifs utopiques débouchant une fois encore sur des pratiques totalitaires. --Futuribles-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 302  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.4cmx22.0cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Sang De La Terre Paru le
  • Collection : La pensee ecologique
  • ISBN :  2869851685
  • EAN13 :  9782869851689
  • Classe Dewey :  338.9
  • Langue : Français

D'autres livres de Nicholas Georgescu-Roegen

The Entropy Law and the Economic Process

"Every few generations a great seminal book comes along that challenges economic analysis and through its findings alters men's thinking and the course of societal change. This is such a book, yet it is more. It is a "poetic" philosophy, mathematics, and science of economics. It is the quintessence ...

Voir tous les livres de Nicholas Georgescu-Roegen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La décroissance

Ce livre est un recueil de textes des années 70 qui vient à point dans le débat sur le développement durable. L'auteur applique à l'économie la deuxième loi de la thermodynamique. Celle-ci affirme que dans un système clos l'énergie transformable en travail mécanique ne peut que diminuer, le désordre ne peut qu'augmenter. Nicholas Georgescu-Roegen transpose cette loi physique à la terre et à l'activité humaine pour déraciner la vision mécaniste, ancrée chez les économistes de toutes les tendances, d'une activité économique conçue comme un cycle fermé sans pertes, voire capable de créer plus de richesses qu'il n'en consomme. Pour l'auteur, l'activité humaine ne peut que dégrader notre environnement, consommer irrémédiablement les matières premières, bref augmenter l'entropie, le désordre du système terre. Même si, bien sûr, il n'emploie pas le mot, il n'existe pas de développement durable pour Nicholas Georgescu-Roegen. L'idée d'un recyclage total aboutissant à une non-consommation globale de matières premières et d'énergie est une entropie contraire aux lois physiques : comment ramasser la gomme des pneus des voitures répandue sur les routes pour en faire du caoutchouc ? L'espèce humaine et le système terre n'échapperont pas aux lois générales de la physique : ce sont des systèmes qui naissent, se développent et meurent quand ils ont dégradé l'entropie disponible. Un point de vue dérangeant et convaincant qui n'a pas bien sûr pour finalité de justifier la poursuite des gaspillages actuels. L'auteur était un écologiste avant l'heure, mais qui peut nous éviter de nous donner à nouveau des objectifs utopiques débouchant une fois encore sur des pratiques totalitaires. --Futuribles-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.