share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le système d'information du risque opérationnel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le système d'information du risque opérationnel

Le système d'information du risque opérationnel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le système d'information du risque opérationnel "

Présentation de Le système d'information du risque opérationnel

Le Comité de Bâle exige des banques une mesure et une couverture de leurs risques opérationnels aussi fiables que celles de leurs risques de crédit et de marché par le développement de meilleures pratiques et la mise en place d'une exigence de fonds propres. Les agences de notation accordent aussi au risque opérationnel une part croissante dans leurs évaluations. Il y a deux façons de considérer le projet risque opérationnel : jouer au bon élève en présentant au régulateur ce qu'il demande, ou considérer que la maîtrise des risques opérationnels est une stratégie gagnante, qui offre une occasion d'innover, de se différencier et d'aller vers une maîtrise industrielle des risques de production. La modélisation des liaisons entre activités permet de visualiser la propagation dynamique des risques dans tout le réseau, de faire des simulations, d'alerter tous ceux qui sont susceptibles d'être concernés par la survenance de l'événement et d'en évaluer les impacts globaux. L'innovation ici proposée est nettement supérieure à l'approche descriptive et probabiliste proposée par Bâle II. Il s'agit d'obtenir une meilleure maîtrise des risques en utilisant des outils de haut niveau pour supporter la méthodologie et le système d'information. Cette conception originale a fait l'objet d'un dépôt de brevet d'antériorité à l'INPI en 2004.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 230  pages
  • Dimensions :  1.2cmx15.2cmx23.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : GESTION G
  • ISBN :  2717855610
  • EAN13 :  9782717855616
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le système d'information du risque opérationnel

Le Comité de Bâle exige des banques une mesure et une couverture de leurs risques opérationnels aussi fiables que celles de leurs risques de crédit et de marché par le développement de meilleures pratiques et la mise en place d'une exigence de fonds propres. Les agences de notation accordent aussi au risque opérationnel une part croissante dans leurs évaluations. Il y a deux façons de considérer le projet risque opérationnel : jouer au bon élève en présentant au régulateur ce qu'il demande, ou considérer que la maîtrise des risques opérationnels est une stratégie gagnante, qui offre une occasion d'innover, de se différencier et d'aller vers une maîtrise industrielle des risques de production. La modélisation des liaisons entre activités permet de visualiser la propagation dynamique des risques dans tout le réseau, de faire des simulations, d'alerter tous ceux qui sont susceptibles d'être concernés par la survenance de l'événement et d'en évaluer les impacts globaux. L'innovation ici proposée est nettement supérieure à l'approche descriptive et probabiliste proposée par Bâle II. Il s'agit d'obtenir une meilleure maîtrise des risques en utilisant des outils de haut niveau pour supporter la méthodologie et le système d'information. Cette conception originale a fait l'objet d'un dépôt de brevet d'antériorité à l'INPI en 2004.