share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956

Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956"

Présentation de Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956

Alain Robbe-Grillet délaisse au début des années cinquante une prometteuse carrière d'ingénieur agronome pour entrer en littérature. Les Éditions de Minuit publient Les Gommes en 1953 et Le Voyeur en 1955. La critique entérine alors la naissance d'unstyle nouveau. L'attribution du Prix des Critiques au Voyeur, venant après le discret Prix Fénéon obtenu par Les Gommes, est l'occasion d'une virulente bataille, au coeur de laquelle se trouve non seulement la définition de la littérature, mais aussi de la critique, désarçonnée par une oeuvre problématique.Le dossier de presse de ces deux livres, réunissant les signatures de Roland Barthes, alors débutant, Maurice Blanchot, Jean Cayrol ou encore François Mauriac, permet d'assister à la naissance d'un auteur. On y perçoit combien la stratégie éditoriale d'Alain Robbe-Grillet et de son éditeur Jérôme Lindon a permis que des malentendus inauguraux nourrissent l'oeuvre et préparent l'image de Robbe-Grillet en " Pape du Nouveau Roman ". La place inconfortable qui lui est ici faite ouvre une leçon magistrale : le personnage public de l'auteur s'y révèle l'arme privilégiée d'une littérature qui sort du rang.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 305  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   10 X 18 Paru le
  • Collection : Dossier de presse
  • ISBN :  2264041749
  • EAN13 :  9782264041746
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Dossier de presse Les Gommes et Le Voyeur d'Alain Robbe-Grillet 1953-1956

Alain Robbe-Grillet délaisse au début des années cinquante une prometteuse carrière d'ingénieur agronome pour entrer en littérature. Les Éditions de Minuit publient Les Gommes en 1953 et Le Voyeur en 1955. La critique entérine alors la naissance d'unstyle nouveau. L'attribution du Prix des Critiques au Voyeur, venant après le discret Prix Fénéon obtenu par Les Gommes, est l'occasion d'une virulente bataille, au cœur de laquelle se trouve non seulement la définition de la littérature, mais aussi de la critique, désarçonnée par une œuvre problématique.Le dossier de presse de ces deux livres, réunissant les signatures de Roland Barthes, alors débutant, Maurice Blanchot, Jean Cayrol ou encore François Mauriac, permet d'assister à la naissance d'un auteur. On y perçoit combien la stratégie éditoriale d'Alain Robbe-Grillet et de son éditeur Jérôme Lindon a permis que des malentendus inauguraux nourrissent l'œuvre et préparent l'image de Robbe-Grillet en " Pape du Nouveau Roman ". La place inconfortable qui lui est ici faite ouvre une leçon magistrale : le personnage public de l'auteur s'y révèle l'arme privilégiée d'une littérature qui sort du rang.