share_book
Envoyer cet article par e-mail

Angèle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Angèle

Angèle

  (Auteur)


Prix : 78,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Angèle"

Présentation de Angèle

Angèle, l'unique enfant de Clarius, le fermier de la Douloire, est une fille sage. Mais Louis, un mauvais garçon de la ville, la séduit et l'attire à Marseille. Albin le journalier qui l'aime, part à sa recherche, secondé par le tendre Saturnin, l'employé de Clarius. Angèle (1934), adapté du roman de Jean Giono Un de Baumugnes offre à Orane Demazis un rôle de fille séduite. Andrex incarne à la perfection un maquereau marseillais, et Henri Poupon, en père tragique, est parfait. Le film est dominé par l'interprétation subtile et contrastée de Fernandel qui prouve qu'il peut jouer autre chose que du comique troupier. Œuvre d'un presque débutant, Angèle reste un des plus grands films de Pagnol. " Ecoute, ce qui t'arrive en ce moment, voilà comment je me le comprends... C'est comme si on me disait : "Notre Angèle est tombée dans un trou de fumier : " Alors moi j'irais, et je te prendrais dans mes bras, et je te laverais bien... Je te ferais propre comme l'eau, et tu serais aussi belle qu'avant. Parce que, tu sais, l'amitié, ça rapproprie tout, tout, tout... "

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 189  pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions De Fallois Paru le
  • Collection : Fortunio
  • ISBN :  2877065170
  • EAN13 :  9782877065177
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Marcel Pagnol

Souvenirs d'enfance, Tome 1

Un petit Marseillais d'il y a un siècle : l'école primaire ; le cocon familial ; les premières vacances dans les collines, à La Treille ; la première chasse avec son père... Lorsqu'il commence à rédiger ses Souvenirs d'enfance, au milieu des années cinquante, Marcel Pagnol est en train de ...

Prix : 60 DH
Souvenirs d'enfance, Tome 2

Le plus beau livre sur l'amitié enfantine : un matin de chasse dans les collines. Marcel rencontre le petit paysan, Lili des Bellons. Ses vacances et sa vie entière en seront illuminées. Un an après La Gloire de mon père, Marcel Pagnol pensait conclure ses Souvenirs d'enfance avec ce Château ...

Prix : 81 DH

L'Eau des collines, Tome 2

Après la mort du Bossu et la vente des Romarins, Manon et sa mère s'installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l'occasion de se venger... Pagnol s'est souvent adapté lui-même, passant aisément du théâtre au cinéma. Ici, il fait le chemin inverse, et ...

Prix : 81 DH
César

Vingt ans ont passé. Marius est devenu garagiste à Toulon, Fanny est la riche madame Panisse, et César le parrain de Césariot, le fils de Fanny, élève à Polytechnique. Lorsque Panisse meurt, il veut que le jeune homme apprenne qu'il n'était pas son véritable père... En 1936, Pagnol décide...

Prix : 81 DH

Voir tous les livres de Marcel Pagnol

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Angèle

Angèle, l'unique enfant de Clarius, le fermier de la Douloire, est une fille sage. Mais Louis, un mauvais garçon de la ville, la séduit et l'attire à Marseille. Albin le journalier qui l'aime, part à sa recherche, secondé par le tendre Saturnin, l'employé de Clarius. Angèle (1934), adapté du roman de Jean Giono Un de Baumugnes offre à Orane Demazis un rôle de fille séduite. Andrex incarne à la perfection un maquereau marseillais, et Henri Poupon, en père tragique, est parfait. Le film est dominé par l'interprétation subtile et contrastée de Fernandel qui prouve qu'il peut jouer autre chose que du comique troupier. Œuvre d'un presque débutant, Angèle reste un des plus grands films de Pagnol. " Ecoute, ce qui t'arrive en ce moment, voilà comment je me le comprends... C'est comme si on me disait : "Notre Angèle est tombée dans un trou de fumier : " Alors moi j'irais, et je te prendrais dans mes bras, et je te laverais bien... Je te ferais propre comme l'eau, et tu serais aussi belle qu'avant. Parce que, tu sais, l'amitié, ça rapproprie tout, tout, tout... "