share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pour la critique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pour la critique

Pour la critique

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 129,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pour la critique"

Présentation de Pour la critique

Charles-Augustin Sainte-Beuve commença à vingt ans sa carrière de critique au Globe, le 10 octobre 1824. Le 13 octobre 1869, une opération manquée interrompit son " office de vigie " et priva Flaubert du lecteur espéré : " J'avais fait " L'Education sentimentale en partie pour Sainte-Beuve. Il est mort sans en connaître une ligne. "A défaut d'un Sainte-Beuve intégral, nous présentons ici un Sainte-Beuve chronologique, avec une proportion plus généreuse pour la littérature de son temps et pour les textes de ses débuts - meilleure façon de faire sentir ce qui a maintenu, par-delà les faiblesses ou les désastres intimes, l'autorité de ce lecteur auprès des deux ou trois générations littéraires qui ont écrit, comme Flaubert, " en partie pour lui ".Le lecteur découvrira un Sainte-Beuve politique méconnu, qui s'exprime, par exemple, avec flamme dans un hommage aux sergents de La Rochelle exécutés par Louis XVIII pour complot libéral, un Sainte-Beuve élaborant sa méthode critique, du " Pierre Corneille " de 1829 au dialogue avec la " Physiologie des écrivains et des artistes " d'Emile Deschanel en 1864, jusqu'à cette formule d'épilogue : " Le goût seul ne dispense pas des méthodes armées et précises ", un Saint-Beuve ethnologue et sociologue du monde littéraire de son temps, enfin un Sainte-Beuve dressant ses portraits d'écrivains et partageant les combats de la génération romantique dont il s'est fait en apparence le censeur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 395  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio. Essais
  • ISBN :  2070327221
  • EAN13 :  9782070327225
  • Classe Dewey :  848.708
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles-Augustin Sainte-Beuve

Mes chers amis...

Sainte-Beuve a mauvaise réputation. A la fois comme critique et comme ami. On l'accuse d'avoir fait preuve d'hypocrisie, de jalousie, d'envie et par surcroît de myopie. Ces jugements sont-ils fondés ? Ce volume rassemble un choix d'articles portant sur des écrivains qui furent tous en rapport av...

Port-Royal, édition du bicentenaire (2 volumes)

Volume I : Peu à peu, Sainte-Beuve (1804-1869) se relève du tort que lui a fait Proust et retrouve dans les lettres françaises la place qui fut la sienne : une des toutes premières. Compagnon de route des romantiques, il publie un excellent roman et des poèmes, dont Baudelaire saluera la modern...

Voir tous les livres de Charles-Augustin Sainte-Beuve

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Pour la critique

Charles-Augustin Sainte-Beuve commença à vingt ans sa carrière de critique au Globe, le 10 octobre 1824. Le 13 octobre 1869, une opération manquée interrompit son " office de vigie " et priva Flaubert du lecteur espéré : " J'avais fait " L'Education sentimentale en partie pour Sainte-Beuve. Il est mort sans en connaître une ligne. "A défaut d'un Sainte-Beuve intégral, nous présentons ici un Sainte-Beuve chronologique, avec une proportion plus généreuse pour la littérature de son temps et pour les textes de ses débuts - meilleure façon de faire sentir ce qui a maintenu, par-delà les faiblesses ou les désastres intimes, l'autorité de ce lecteur auprès des deux ou trois générations littéraires qui ont écrit, comme Flaubert, " en partie pour lui ".Le lecteur découvrira un Sainte-Beuve politique méconnu, qui s'exprime, par exemple, avec flamme dans un hommage aux sergents de La Rochelle exécutés par Louis XVIII pour complot libéral, un Sainte-Beuve élaborant sa méthode critique, du " Pierre Corneille " de 1829 au dialogue avec la " Physiologie des écrivains et des artistes " d'Emile Deschanel en 1864, jusqu'à cette formule d'épilogue : " Le goût seul ne dispense pas des méthodes armées et précises ", un Saint-Beuve ethnologue et sociologue du monde littéraire de son temps, enfin un Sainte-Beuve dressant ses portraits d'écrivains et partageant les combats de la génération romantique dont il s'est fait en apparence le censeur.