share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dégâts des eaux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dégâts des eaux

Dégâts des eaux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dégâts des eaux"

Présentation de Dégâts des eaux

John Archibald Dortmunder, l'infortuné voleur à la triste figure, est de retour après les tribulations de Mauvaises nouvelles (Rivages/Thriller, 2002). Alors qu'il revient chez lui à l'aube, après un cambriolage raté (qui a dit « un de plus » ?), il découvre avec effroi que son appartement est occupé par un vieux compagnon de cellule dont tout le monde croyait – et espérait – qu'il resterait en prison à vie. Le dénommé Tom Jimson (saluons les amateurs de contrepèteries) a besoin de l'aide de Dortmunder. Trente ans plus tôt, avant de se retrouver derrière les barreaux pour un long séjour, Tom a réussi un très gros coup dont le produit a été enterré dans une petite vallée. Hélas, pendant qu'il était nourri et logé aux frais de l'État, les autorités en ont lâchement profité pour transformer la vallée en réservoir. Résultat, le butin gît désormais sous un mètre de boue et vingt mètres d'eau. Mais Tom a un plan… radical : faire sauter le barrage, quitte à inonder la campagne environnante, pour assécher la vallée et récupérer ainsi l'argent. Confusément, Dortmunder se dit qu'il devrait peut-être trouver une autre idée. Il sera aidé en cela par ses inévitables (à proprement parler) amis, Andy Kelp, Stan Murch et Tiny Bulcher, auxquels va se joindre un génie de l'informatique, forcément excentrique, dont la première idée « lumineuse » consiste à faire s'évaporer l'eau grâce à un gigantesque rayon laser. Maintenant que Dortmunder a décidé de se mouiller, les plans vont se succéder, au même rythme que les échecs (on s'en doutait), de plus en plus insensés et hilarants. Dégâts des eaux ou l'histoire du fric dans la vallée est la preuve incontournable que Westlake est comme Dortmunder : il n'hésite pas à se lancer de grands défis. La différence, c'est que Westlake, lui, est toujours gagnant. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 620  pages
  • Dimensions :  2.8cmx11.0cmx16.2cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages/Noir
  • ISBN :  2743615281
  • EAN13 :  9782743615284
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Donald Westlake

Le Couperet

ll n'est pas un seul PDG qui n'ait commenté publiquement la vague de compressions de personnel qui balaie l'Amérique sans l'expliquer par une variation sur la même idée : la fin justifie les moyens. Burke Devore, cadre supérieur au chômage, décide d'appliquer la méthode dans son propre...

Mauvaises nouvelles

Mauvaise ou bonne nouvelle ? John Dortmunder, l'homme qui a donné un nouveau sens au mot « récidiviste » est de retour après une absence de plusieurs années, toujours aussi entreprenant, ambitieux et... pitoyable. Cette fois-ci, il n'est pas en quête de bijoux, d'une bague porte-bonheur, [...

Personne n'est parfait

Le célèbre avocat J. Radcliffe Stonewiler vient de tirer Dortmunder d'un mauvais pas. Mais, comme le fait judicieusement observer May, sa fidèle compagne : " qu'est-ce que ça va te coûter ? " C'est alors que Dortmunder se souvient de ce petit bristol que l'avocat lui a glissé dans les mains...

Le couperet

ll n'est pas un seul PDG qui n'ait commenté publiquement la vague de compressions de personnel qui balaie l'Amérique sans l'expliquer par une variation sur la même idée : "la fin justifie les moyens". Burke Devore, cadre supérieur au chômage, décide d'appliquer la méthode dans son [......

Voir tous les livres de Donald Westlake

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Dégâts des eaux

John Archibald Dortmunder, l’infortuné voleur à la triste figure, est de retour après les tribulations de Mauvaises nouvelles (Rivages/Thriller, 2002). Alors qu’il revient chez lui à l’aube, après un cambriolage raté (qui a dit « un de plus » ?), il découvre avec effroi que son appartement est occupé par un vieux compagnon de cellule dont tout le monde croyait – et espérait – qu’il resterait en prison à vie. Le dénommé Tom Jimson (saluons les amateurs de contrepèteries) a besoin de l’aide de Dortmunder. Trente ans plus tôt, avant de se retrouver derrière les barreaux pour un long séjour, Tom a réussi un très gros coup dont le produit a été enterré dans une petite vallée. Hélas, pendant qu’il était nourri et logé aux frais de l’État, les autorités en ont lâchement profité pour transformer la vallée en réservoir. Résultat, le butin gît désormais sous un mètre de boue et vingt mètres d’eau. Mais Tom a un plan… radical : faire sauter le barrage, quitte à inonder la campagne environnante, pour assécher la vallée et récupérer ainsi l’argent. Confusément, Dortmunder se dit qu’il devrait peut-être trouver une autre idée. Il sera aidé en cela par ses inévitables (à proprement parler) amis, Andy Kelp, Stan Murch et Tiny Bulcher, auxquels va se joindre un génie de l’informatique, forcément excentrique, dont la première idée « lumineuse » consiste à faire s’évaporer l’eau grâce à un gigantesque rayon laser. Maintenant que Dortmunder a décidé de se mouiller, les plans vont se succéder, au même rythme que les échecs (on s’en doutait), de plus en plus insensés et hilarants. Dégâts des eaux ou l’histoire du fric dans la vallée est la preuve incontournable que Westlake est comme Dortmunder : il n’hésite pas à se lancer de grands défis. La différence, c’est que Westlake, lui, est toujours gagnant. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.