share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le couperet

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le couperet

Le couperet

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le couperet"

Présentation de Le couperet

ll n'est pas un seul PDG qui n'ait commenté publiquement la vague de compressions de personnel qui balaie l'Amérique sans l'expliquer par une variation sur la même idée : "la fin justifie les moyens". Burke Devore, cadre supérieur au chômage, décide d'appliquer la méthode dans son propre intérêt. Déterminé à retrouver son statut social et à recréer des liens familiaux qui se désagrègent, il bascule dans la logique absurde de la loi du plus fort. Il est prêt à tout, même à tuer, pour retrouver sa place dans la société. Et qu'on ne s'avise pas de lui demander des comptes car il ne fait qu'appliquer la logique du système ! Avec ce récit, Donald Westlake, célèbre pour son humour, change de registre. Ni pamphlet, ni ouvrage rhétorique, ce roman, d'une grande noirceur, décrit de façon implacable et déroutante le poids du couperet de l'ultra-libéralisme et les conséquences terrifiantes pour ses victimes. L'auteur met tout son talent au service d'une fiction qui démonte les mécanismes cruels de l'individualisme. --Claude Mesplède

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 332  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.1cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages Noir
  • ISBN :  2743607114
  • EAN13 :  9782743607111
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Donald Westlake

Le Couperet

ll n'est pas un seul PDG qui n'ait commenté publiquement la vague de compressions de personnel qui balaie l'Amérique sans l'expliquer par une variation sur la même idée : la fin justifie les moyens. Burke Devore, cadre supérieur au chômage, décide d'appliquer la méthode dans son propre...

Dégâts des eaux

John Archibald Dortmunder, l'infortuné voleur à la triste figure, est de retour après les tribulations de Mauvaises nouvelles (Rivages/Thriller, 2002). Alors qu'il revient chez lui à l'aube, après un cambriolage raté (qui a dit « un de plus » ?), il découvre avec effroi que son [....]...

Mauvaises nouvelles

Mauvaise ou bonne nouvelle ? John Dortmunder, l'homme qui a donné un nouveau sens au mot « récidiviste » est de retour après une absence de plusieurs années, toujours aussi entreprenant, ambitieux et... pitoyable. Cette fois-ci, il n'est pas en quête de bijoux, d'une bague porte-bonheur, [...

Personne n'est parfait

Le célèbre avocat J. Radcliffe Stonewiler vient de tirer Dortmunder d'un mauvais pas. Mais, comme le fait judicieusement observer May, sa fidèle compagne : " qu'est-ce que ça va te coûter ? " C'est alors que Dortmunder se souvient de ce petit bristol que l'avocat lui a glissé dans les mains...

Voir tous les livres de Donald Westlake

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Le couperet

ll n'est pas un seul PDG qui n'ait commenté publiquement la vague de compressions de personnel qui balaie l'Amérique sans l'expliquer par une variation sur la même idée : "la fin justifie les moyens". Burke Devore, cadre supérieur au chômage, décide d'appliquer la méthode dans son propre intérêt. Déterminé à retrouver son statut social et à recréer des liens familiaux qui se désagrègent, il bascule dans la logique absurde de la loi du plus fort. Il est prêt à tout, même à tuer, pour retrouver sa place dans la société. Et qu'on ne s'avise pas de lui demander des comptes car il ne fait qu'appliquer la logique du système ! Avec ce récit, Donald Westlake, célèbre pour son humour, change de registre. Ni pamphlet, ni ouvrage rhétorique, ce roman, d'une grande noirceur, décrit de façon implacable et déroutante le poids du couperet de l'ultra-libéralisme et les conséquences terrifiantes pour ses victimes. L'auteur met tout son talent au service d'une fiction qui démonte les mécanismes cruels de l'individualisme. --Claude Mesplède