share_book
Envoyer cet article par e-mail

La maison de Matriona

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La maison de Matriona

La maison de Matriona

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La maison de Matriona"

Présentation de La maison de Matriona

Six mois après la disparition d Alexandre Soljenitsyne, « Pavillons Poche » rend hommage à l écrivain d exception, Prix Nobel de littérature, en publiant l une de ses uvres qui a exercé la plus grande influence sur la littérature soviétique. Après une dizaine d années d internement dans un désert poussiéreux et brûlant, Ignatitch éprouve un grand désir de fraîcheur, de tranquillité et de forêts bruissantes. À l été 1956, il se rend au c ur de la vraie Russie et prend un poste de professeur de mathématiques dans le village de Talnavo. Une vieille femme, Matriona Vassilievna, accepte de l héberger dans son isba. Dans le silence et le respect de l autre, ils partageront leur maigre fortune et leur solitude. D inspiration nettement autobiographique, cette longue nouvelle raconte le retour aux sources de l auteur, la vie misérable de son peuple, incarné par une Matriona résignée et lasse et son exemplaire humanité. Écrit en 1959, La Maison de Matriona a paru dans la revue Novy Mir en 1963 et fut publié pour la première fois en France chez Julliard en 1966.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 294  pages
  • Dimensions :  2.0cmx12.2cmx18.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • Collection : Pavillons poche
  • ISBN :  2221112318
  • EAN13 :  9782221112311
  • Classe Dewey :  863
  • Langue : Français

D'autres livres de Alexandre Soljénitsyne

Nos jeunes

Ce petit livre est un portrait de la jeunesse russe des années soviétiques. Libérée de tous les tabous, heureuse, dynamique, bâtissant dans l'enthousiasme un nouveau monde - telle est l'image qu'en donnait la propagande, telle est l'image dans nos mémoires. En trois tableaux, Soljénitsyne ...

Prix : 62 DH
L'Erreur de l'Occident

" Dans cet essai publié en 1980, l'auteur de L'Archipel du Goulag rappelle que le communisme est un mal universel et s'interroge que ce qui conduit les milieux influents, en Occident, à laisser croire que communisme et Russie ne font qu'un, que l'idéologie et le système communistes sont une [...

Prix : 93 DH

Une journée d'Ivan Denissovitch

Prisonnier depuis huit ans dans un camp de travaux forcés en Asie centrale sous le régime stalinien, Ivan Denissovitch Choukhov, petit homme bon et débrouillard, est un zek, un détenu dans le langage administratif soviétique. Harcelé par ses bourreaux, le froid et la faim, il s'adapte pour ...

Voir tous les livres de Alexandre Soljénitsyne

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La maison de Matriona

Six mois après la disparition d Alexandre Soljenitsyne, « Pavillons Poche » rend hommage à l écrivain d exception, Prix Nobel de littérature, en publiant l une de ses uvres qui a exercé la plus grande influence sur la littérature soviétique. Après une dizaine d années d internement dans un désert poussiéreux et brûlant, Ignatitch éprouve un grand désir de fraîcheur, de tranquillité et de forêts bruissantes. À l été 1956, il se rend au c ur de la vraie Russie et prend un poste de professeur de mathématiques dans le village de Talnavo. Une vieille femme, Matriona Vassilievna, accepte de l héberger dans son isba. Dans le silence et le respect de l autre, ils partageront leur maigre fortune et leur solitude. D inspiration nettement autobiographique, cette longue nouvelle raconte le retour aux sources de l auteur, la vie misérable de son peuple, incarné par une Matriona résignée et lasse et son exemplaire humanité. Écrit en 1959, La Maison de Matriona a paru dans la revue Novy Mir en 1963 et fut publié pour la première fois en France chez Julliard en 1966.